Manifestations des cheminots et fonctionnaires: les stations de métro fermées

Manifestations des cheminots et fonctionnaires: les stations de métro fermées

Publié le :

Jeudi 22 Mars 2018 - 11:11

Mise à jour :

Jeudi 22 Mars 2018 - 11:42
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La grève des cheminots et des fonctionnaires s'accompagne ce jeudi de deux manifestations à Paris. Des défilés qui devraient entraîner la fermeture de stations de métro et la déviation de lignes de bus.

Les salariés de la SNCF et fonctionnaires défilent ce jeudi 22 à Paris pour protester contre les réformes du gouvernement. Des manifestations qui devraient entraîner quelques perturbations sur les réseaux de bus et de métro franciliens, épargnés par la grève.

La Préfecture de police devrait donc annoncer, au fil de la journée et selon l'évolution des cortèges, la fermeture de plusieurs stations de métro.

La manifestation des cheminots a débuté vers 10h gare de l'Est et doit se terminer place de la Bastille. La manifestation des fonctionnaires doit quant à elle débuter à Paris Bercy à 12h et s'achever également place de la Bastille.

Lire aussi: Grève SNCF et fonctionnaires - les rues bloquées par les manifestations

La RATP prévient donc ses usagers qu'ils doivent s'attendre à des fermetures de station le long du parcours. Les stations concernées sont: Gare de l'Est (lignes 4, 5 et 8), Jacques Bonsergent (5),République (3, 5, 8, 9, 11), Filles du Calvaire (8), Saint-Sébastien Froissart (8), Chemin Vert (8) et Bastille (1, 5, 8).

La manifestation des cheminots devrait entraîner des déviations sur les lignes de bus suivantes: 20, 26, 29, 30, 31, 32, 35, 38, 39, 42, 43, 46, 47, 48, 56, 65, 69, 75, 76, 86, 87, 91, 96, 302 et 350.

De son côté, la manifestation des fonctionnaires engendrera des perturbations sur les lignes de bus suivantes: 20, 24, 29, 57, 61, 63, 65, 69, 76, 86, 87 et 91.

Une intersyndicale des cheminots CGT, Unsa, SUD et CFDT appelle à manifester ce jeudi à Paris. Outre un préavis de grève pour la journée, mais qui a débuté mercredi soir à 19h et doit s'achèver vendredi matin à 8h, les centrales ont prévu de mobiliser leurs troupes pendant un total de 36 jours d'action s'étalant sur les trois prochains mois. Ce jeudi lance ainsi un mouvement "dur" appelé à se prolonger jusqu'à fin juin et englobant la totalité des vacances de printemps ainsi que des ponts de mai. 

"Quand on est attaqué, on se défend", a prévenu Philippe Martinez. Le leader de la CGT ainsi que ceux des autres syndicats représentatifs de la SNCF dénoncent le projet de réforme de l'opérateur ferroviaire français en forme de "casse" du service public et de l'entreprise en elle-même. Une mesure notamment cristallise la colère: "Il faudra qu'on m'explique en quoi le statut des cheminots est la cause des problèmes et des incidents que rencontrent bon nombre aujourd'hui de voyageurs", a dénoncé Philippe Martinez. Tout en appelant l'Etat à "s'attaquer au fond des problèmes de la SNCF" plutôt qu'aux travailleurs.

Certaines stations de métro seront fermées dans la journée en raison des manifestations de cheminots et de fonctionnaires.


Commentaires

-