Permis de conduire: vers une suspension en cas de téléphone au volant

Permis de conduire: vers une suspension en cas de téléphone au volant

Publié le :

Mardi 09 Juillet 2019 - 12:47

Mise à jour :

Mardi 09 Juillet 2019 - 13:00
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le portable au volant entraînera-t-il une suspension du permis de conduire? Cette mesure pourrait être adoptée à la fin de l'année et concernerait les infractions où l'utilisation d'un mobile est directement en cause.

Le gouvernement a décidé de sévir et n’ira pas de main morte. Du moins, si le projet se concrétise comme il est prévu d’ici la fin de l’année. Un article du projet de loi d’orientation des mobilités proposera une suspension immédiate du permis de conduire si une infraction a été commise alors que le conducteur avait son téléphone portable dans la main, et qu’il existe une corrélation directe entre les deux éléments.

Concrètement, le fait de griller un feu rouge, de mordre sur un stop, ou de ne pas laisser la priorité à un piéton sur un passage, alors que le contrevenant utilise son téléphone entraînerait la suspension immédiate du permis de conduire.

A noter que la suspension est une mesure qui rentre immédiatement en application quand elle est lancée par un agent des forces de l’ordre. Le conducteur ne pourra donc pas repartir avec sa voiture. Après un délai de 72 heures, une autorité préfectorale peut étendre cette suspension administrative pour un délai allant de six mois à un an. La suspension n’est donc pas un retrait du permis stricto sensu.

Lire aussi: Annonce surprise de Macron d'une "baisse drastique" du coût du permis de conduire

Deuxième élément, il faudra bien qu’il existe une infraction simultanée. Le simple fait de se faire attraper avec son téléphone en conduisant, sans autre infraction, restera une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Malgré une amélioration globale de la conduite des Français, entraînant une baisse dans la durée du nombre de morts sur les routes, le téléphone portable résiste à la tendance positive. Selon le baromètre Axa sur le comportement des Français sur la route, 70% avouent avoir utiliser leur téléphone au volant, malgré les risques importants d’accidents causés par l’inattention.

Voir aussi:

Les auto-écoles "inquiètes" des annonces de Macron sur le permis de conduire 

Marseille: il arrive en voiture à l'examen pratique du permis de conduire

Téléphone au volant pourrait faire risquer aux contrevenants une suspension du permis.


Commentaires

-