Embouteillages: les records 2019 à Paris et ville par ville

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Embouteillages: les records 2019 à Paris et ville par ville

Publié le 19/02/2020 à 10:37 - Mise à jour à 10:48
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Au classement 2019 et avec une semaine entière passée dans les embouteillages, l'automobiliste à Paris conserve sa première place devant le Marseillais. A Bordeaux, Lyon et Toulouse, on progresse (dans le mauvais sens). 
 
Un automobiliste parisien a perdu l’an dernier 163 heures dans les bouchons, selon l’étude menée par l’entreprise de GPS TomTom. Certes, ce «Traffic index», qui positionne donc la capitale comme la ville la plus embouteillée de France, se réfère à l’année précédente, avec 13 heures supplémentaires, imputables en partie aux mouvements de grève. 
 
 
Mais d’autres villes de l’Hexagone ne sont guère mieux loties. Ainsi, Toulouse, où les automobilistes ont passé en moyenne 158 heures dans les embouteillages et Bordeaux, 156 heures, soit pas loin d’une semaine a espérer faire quelques mètres. 
 
Une situation qui se dégrade
 
L’étude TomTom révèle que la situation ne s’est pas, non plus, arrangée dans la grande majorité des vingt-cinq villes étudiées. Le taux moyen de congestion, en réalité le temps passé en plus dans les bouchons, est stable dans des villes comme Marseille (35%) et Grenoble (29%), mais augmente – légèrement – à Bordeaux (32%), Lyon (29%), Toulouse (28%), Montpellier (27%) et Nantes (26%). 
 
 
C’est ce taux qui établit le classement des villes les plus embouteillées, avec donc Marseille et Bordeaux en 2e et 3e positions derrière Paris (36%). L’étude 2019 révèle surtout que la situation s’est dégradée dans quinze villes et que seulement quatre font figure de bonnes élèves, avec des améliorations notées à Nice, Toulon, Strasbourg et Tours. 
 
Des records à Paris et Marseille
 
La cité des Anges fait tout de même partie des cinq premières villes où il ne fait pas bon circuler en France. Et dans ces villes, les niveaux de congestion dépassent souvent les 60 % aux heures de pointe, jusqu’à 71 % à Paris le matin et 72 % à Marseille le soir, soit une vingtaine de minutes passées en plus dans la voiture pour un trajet d’une demi-heure. 
 
Petite consolation, l’étude TomTom ne concerne pas que la France, mais un total de 403 villes dans 56 pays. Et là ça va un peu mieux: Paris est par exemple classée 18e au niveau européen et 42e au niveau mondial. 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Certains Français perdent une semaine de leur année dans les bouchons

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-