Flixbus contre Blablacar : ça va faire parler!

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Flixbus contre Blablacar : ça va faire parler!

Publié le 23/12/2019 à 17:56 - Mise à jour le 30/12/2019 à 20:39
Frederick M. Brown / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Lancé le 17 décembre dernier sur le marché français, l’offre de covoiturage longue distance de l’entreprise allemande Flixbus est en concurrence directe avec BlaBlaCar, le leader historique. Flixcar parviendra-t-il à s’imposer ?

La concurrence entre Blablacar, le leader connu et reconnu du covoiturage en Europe, et Flixbus, l’opérateur d’autocars allemand, (et non pas de bus qui dans le vocabulaire français ne sert justement pas en longue distance mais en circuit urbain) devrait s’intensifier dans les semaines et les mois à venir. C’est Blablacar, qui avait déclenché les hostilités, lorsque l’entreprise française avait confirmé l’acquisition de Ouibus, l’opérateur de bus de la SNCF en novembre 2018. Depuis juin dernier, en s’appuyant sur cette acquisition, le géant français avait commercialisé son offre BlablaBus, une offre de trajets moyennes et longues distances, destinées à couvrir, à terme, l’ensemble du territoire européen.

 

À lire aussi: La grève du 05 décembre, une aubaine pour Blablacar

 

Réponse du berger français à la bergère allemande

L’entreprise allemande a réagi en lançant mardi dernier son offre de covoiturage, une opposition frontale à son rival Blablacar. Avec Flixcar, ( car comme automobile en angais, pas simple!) l’entreprise d’outre-Rhin veut proposer une offre de covoiturage capable de rivaliser avec le leader incontesté jusque-là. Et le défi est de taille.

 

Le lancement de Flixcar anticipé avec le mouvement de grèvres en France 

 

A l’origine, Flixcar devait être lancé après la période de Noël, mais l’entreprise allemande a décidé d’anticiper ce lancement suite au mouvement social, qui perturbe une bonne partie des transports publics en France, et notamment à Paris. Cela explique que pour le moment l’offre de l’opérateur germanique ne soit accessible que par le biais d’un ordinateur, puisque l’application est attendue pour les premiers jours de l’année 2020.

Toujours est-il, que l’entreprise allemande a pleinement conscience, que se frotter à un géant comme Blablacar n’est pas sans risques. Et pour réussir à séduire les automobilistes mais aussi celles et ceux, cherchant un mode de déplacement alternatif, Flixcar a décidé de frapper fort en proposant des prix imbattables.  A mopins que ce ne soit qu'une opération de protection de son propre marché, bref à forcer Blablacar à se retirer du territoire germanique. L'avenir nous le dira.

Alors que Blablacar peut prélever jusqu’à 25 % de commission par trajet, Flixcar s’engage à 0 commission, de quoi faire baisser les prix (pour les usagers) et permettre aux automobilistes d’augmenter les revenus tirés de ce covoiturage.  Et Flixcar se démarque aussi de Blablacar en proposant aux membres un paiement entre-eux au moment du covoiturage (même s’il sera possible de payer en avance directement en ligne).  

C’est donc un nouvel épisode, qui s’ouvre dans cette lutte opposant le Français et l’Allemand, puisque les deux opérateurs peuvent désormais proposer à leurs clients une offre multimodale pour les déplacements. Car Flixcar l’a déjà annoncé, si la France reste son premier marché, d’autres pays européens sont d’ores et déjà programmés dans le plan de développement.

À lire aussi: Blablacar lance son offre de bus en France et en Europe

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Flixbus se lance dans le covoiturage en France avec Flixcar

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-