Baisse des impôts pour la classe moyenne: qui sera concerné (et pour quel montant)?

Baisse des impôts pour la classe moyenne: qui sera concerné (et pour quel montant)?

Publié le :

Vendredi 26 Avril 2019 - 12:33

Mise à jour :

Vendredi 26 Avril 2019 - 12:33
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeudi 25, le président de la République a confirmé lors de sa conférence de presse la baisse prévue de l'impôt sur le revenu pour "ceux qui travaillent". Deux minsitres ont dévoilé quelques détails ce vendredi 26 même si les dispositions précises ne sont pas encore tranchées.

C’est l’une des principales annonces faites par Emmanuel Macron lors de son discours fleuve jeudi 25: la baisse notable de l’impôt sur le revenu pour "les classes moyennes". Cet élément n’est d’ailleurs pas une surprise puisqu’il avait déjà fuité dans la presse suite à l’allocution qui devait être diffusée lundi 15 avril avant que les flammes ne ravagent Notre-Dame.

Mais qui seront les Français concernés et de combien baisseront concrètement les impôts? La réponse n’est pas encore connue avec exactitude mais deux ministres sont déjà intervenus ce vendredi pour tenter de dessiner les contours d’une réforme qui devrait rentrer en vigueur en 2020.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a ainsi expliqué sur LCI qu’il proposera des baisses de l’impôt sur le revenu pour 15 millions de foyers fiscaux. Lors d’une rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe lundi 29, le locataire de Bercy confirmera qu’il veut une baisse pour tous les contribuables compris dans la première tranche, celle à 14%, et qu’il souhaite dans l’absolu qu’il en soit de même pour la deuxième tranche, celle à 30%.

De son côté, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, au micro de RTL a estimé que le gain s’établirait "autour de 10%" pour chaque contribuable "à l’exception des plus riches".

Lire aussi - Baisse de l'impôt sur le revenu: 15 millions de foyers concernés dès le 1er janvier

Cette déclaration, si elle donne une estimation déjà plus précise de ce que les contribuables concernés gagneraient dès janvier 2020, pose malgré tout question. Avant la déclaration présidentielle, l’une des hypothèses (avancée notamment par des députés favorables à la baisse des impôts) était la création de deux nouvelles tranches pour éviter les effets de seuils trop important entre le revenu taxé à 0%, celui à 14% et celui à 30%. Ce système est efficace mais avait un inconvénient, il profitait même au plus aisés dans un système où différentes tranches se succèdent. La contrepartie envisagée serait donc la suppression de certaines niches fiscales bénéficiant à ces mêmes contribuables aisés. Emmanuel Macron l’a d’ailleurs annoncé jeudi, mais sans définir précisément lesquelles seront concernés. Les deux membres du gouvernement s’en sont bien gardé également tant le choix s’apparente à un numéro d’équilibriste tant sur le plan politique que fiscal. Il faudra donc bien attendre la semaine prochaine pour rentrer dans le temps des propositions, prélude à un autre temps, nettement plus délicat, celui des arbitrages.

Voir aussi:

Retraites: Macron évoque "un système de décote" pour financer ses promesses

Macron propose de travailler plus pour payer moins d'impôts

Les modalités précises des baisses d'impôts ne sont pas encore connues.


Commentaires

-