Cannabis "light" au CBD: des vendeurs plus nombreux et des autorités vigilantes

Cannabis "light" au CBD: des vendeurs plus nombreux et des autorités vigilantes

Publié le :

Lundi 21 Mai 2018 - 17:05

Mise à jour :

Lundi 21 Mai 2018 - 18:13
A Besançon, à Lille ou sur Internet, les vendeurs de cannabis "light", contenant du CBD, sont en plein développement. Le débat reste cependant vif sur les effets "thérapeutiques" de cette substance. Les autorités restent donc vigilantes sur la question comme ont pu l'expérimenter plusieurs sociétés.
© Mark RALSTON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le cannabis légal poursuit son développement en France, à Besançon, à Lille ou sur Internet. D'abord confidentiel ou uniquement disponible en ligne, il a désormais pignon sur rue.

Pas de quoi cependant se "défoncer", puisqu'il s'agit de produits issus de la marijuana mais presque totalement dépourvus de sa substance psychotrope. La législation française ne sanctionne en effet pas tant le fait qu'il s'agisse de cannabis que le taux de tétrahydrocannabinol (THC), sa substance psychotrope. Un dérivé de cannabis qui n'en présente qu'un taux très bas (inférieur à 0,2%) est donc légal.

Des entreprises comme les Suisses de CBD 420 avec la "Blue Dream" se sont donc depuis lancées sur le marché Français du cannabis dit "thérapeutique". Un vendeur de vêtements de la région lilloise s'est ainsi reconverti dans le secteur vendredi 18, rapporte Le Parisien. Les Français de Kanavape ont également fait parler d'eux avec leur vaporisateur de chanvre. Mais leur aventure a également témoigné de la vigilance des pouvoirs publics sur le sujet et notamment sur l'aspect "thérapeutique".

Lire aussi: Cannabis light et légal en France, quelles règles et quels effets

Sans THC, le cannabis trouverait en effet son intérêt dans le cannabidiol ou CBD. Selon ses promoteurs, il aurait des effets anti-stress, anti-douleur ou relaxant. Mais ceux-ci ne sont pas (encore?) reconnus par les autorités sanitaires françaises. Les produits au CBD ne peuvent donc aujourd'hui être présentés que comme des "compléments alimentaires auxquels des effets bénéfiques sont attribués".

Ainsi, les fondateurs de Kanavape ont été condamnés en janvier dernier à 18 et 15 mois de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende pour avoir trop mis en avant les effets thérapeutiques de leur produit dans une interview. Dans les premières semaines de la commercialisation en France, CBD 420 évoquait à France-Soir le "zèle" dont faisaient alors preuve les douanes françaises.

A noter qu'une faille juridique rend sur le papier le THC en partie légale en France. Mais aucune entreprise ne devrait s'engouffrer dans une brèche aussi fragile.

Le cannabis light contenant du CBD mais peu de THC est légal en france.


Commentaires

-