Entreprises de taille intermédiaire: les voyants au vert en 2016

Entreprises de taille intermédiaire: les voyants au vert en 2016

Publié le :

Mercredi 22 Juin 2016 - 11:01

Mise à jour :

Mercredi 22 Juin 2016 - 11:06
©Charly Triballeau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les entreprises de taille intermédiaire ont le vent en poupe. Une enquête montre qu'elles ressentent bel et bien l'embellie économique que l'on annonce.

Les entreprises de taile intermédiaires (ETI) vont (un peu) mieux. C’est en tout cas ce qu’elles affirment dans une enquête réalisée auprès de 3.500 d’entre elles par la Banque publique d’investissement (BPI France) et la Direction générale des entreprises du ministère de l’Economie, confirmant la tendance d'une reprise économique.

Elles sont 47% à anticiper une augmentation de leur chiffre d'affaires sur l'année et seulement 11% s'attendent à le voir diminuer.

Les services, le commerce, les transports et l'hébergement-restauration sont les secteurs qui s’annoncent d’ores et déjà le splus optimistes et qui sont tirés par la consommation intérieur, qui maintient aujourd’hui la croissance française la tête hors de l’eau. De plus, le décrochage de l’économie des pays dits "émergents" a recentré les espoirs de développement sur le marché hexagonal.

Cet optimisme devrait maintenir les investissements à un niveau dynamique, d’autant que ceux-ci sont soutenus par des contraintes de financement réduites, avec par exemple des taux d’intérêt bas. Le solde prévisionnel sur les investissements de croissance interne pour 2016 ressort à +24, au plus haut depuis 2011. Seulement 2% des ETI ont dit avoir rencontré des difficultés majeures d'accès au crédit en 2015, contre 5% en 2014.

Malgré la valeur sûre que représente le marché français, et dans un contexte international qui reste difficile, les ETI ont malgré tout envie d’ailleurs. 15% de ces entreprises font état de projets de croissance externe à hors des frontières. Les cibles privilégiées? L'Union européenne, puis l'Asie, l'Amérique du Nord et l'Afrique.

 

C'est le marché français qui promet les plus belles perspectives à court terme.

Commentaires

-