Impôts - Escroquerie: un e-mail vous propose un faux remboursement du fisc pour pirater vos données

Arnaque

Impôts - Escroquerie: un e-mail vous propose un faux remboursement du fisc pour pirater vos données

Publié le :

Mercredi 06 Décembre 2017 - 17:03

Mise à jour :

Mercredi 06 Décembre 2017 - 18:12
La Police nationale a mis en garde mardi 5 sur un e-mail circulant frauduleusement sur les messageries électroniques et annonçant que le fisc propose un remboursement, qui bien sûr n'existe pas. La condition pour toucher cette (fausse) ristourne? Remplir un formulaire avec ses coordonnées bancaires. Or, contrairement à des démarches similaires, le faux document est un peu plus "crédible" que ce qui est habituellement constaté.
© SAUL LOEB / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'imagination des escrocs sur Internet est souvent sans limite, mais cette fois-ci la manœuvre est un peu plus habile que la moyenne. Ce qui pousse la Police nationale à lancer un message de vigilance (source Twitter): un faux e-mail émanant soi-disant de la Direction générale des impôts circule sur les messageries électroniques. Ledit message, avec logo de la République française en en-tête, explique en effet que le fisc vous propose un remboursement d'une partie de votre impôt si vous transmettez dans les cinq jours via un formulaire sur un lien dans le message des informations. Ces dernières sont bien sûr de nature bancaire et peuvent amener, à celui qui les détient, à éventuellement vous soutirer de l'argent.

Ce faux message semble, en apparence, moins farfelu que certaines pratiques similaires vous annonçant que vous avez gagné une somme inespérée, que vous avez décroché un emploi pour lequel vous n'avez pas postulé, ou qu'un quelconque personnage vous propose de profiter d'une partie d'un héritage ou d'une somme imaginaire. Ici l'e-mail est compréhensible, son habillage visuel est crédible, et la somme qu'il est proposé de récupérer n'est "que" de 110,20 euros, un chiffre qui n'est pas extravagant.

L'e-mail frauduleux proposant le remboursement fictif (source: DR)

Cependant, d'autres éléments mettent la puce à l'oreille. L'usage d'une boîte e-mail personnelle (alors que le fisc envoie habituellement des messages sur votre espace privé sur impots.gouv.fr), quelques fautes d'orthographe (moins que la moyenne des escroqueries similaires cependant) et des tournures de phrase étranges doivent vous alerter. De plus, le fisc ne demande jamais directement la communication de données bancaires, a fortiori via un simple e-mail. Enfin, les mauvaises langues diront que le fait que le Trésor public vous propose spontanément de vous rétrocéder de l'argent est en soi suspect. 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

L'e-mail circule sur les messageries électroniques et ne doit pas être ouvert.

Commentaires

-