Université d'été du Medef: le logement, cause prioritaire du syndicat patronal

Université d'été du Medef: le logement, cause prioritaire du syndicat patronal

Publié le :

Mercredi 31 Août 2016 - 16:21

Mise à jour :

Mercredi 31 Août 2016 - 17:32
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER :
-A +A

Malgré l'omniprésence des questions politiques, l'universités d'été du Medef est aussi un lieu d'échange pour les représentants du monde de l'entreprise. Et le syndicat patronal accorde une attention toute particulière cette année à la question des difficultés de logement des salariés.

C'est l'un des thèmes que le Medef souhaite mettre en avant cette année pour son université d'été: le logement. C'est même, hors bien sûr la tribune politique, la thématique qui attire le plus de monde dans ses stands."Le Medef logement était jusque-là le plus petit service de l'organisation patronale. Et pourtant, c'est nous qui sommes mis en avant cette année!" , se réjouit la représentante du Medef chargée d'accueillir les visiteurs, issus du monde du patronat, qui viennent échanger avec des exposants visiblement sollicités.

Le Medef semble en faire l'un de ses chevaux de bataille: dans un "Livre blanc pour le logement", le syndicat patronal a estimé que l'éloignement entre les salariés et leur poste de travail, pour des raisons liées à la crise immobilière dans les centres urbains, est la cause d'une perte de 0,4 point de croissance en 2014 et aurait coûté pas moins 100.000 emplois pour l'économie française. Le Medef a donc décidé d'émettre ses propres propositions. Le détail n'étonne d'ailleurs guère, venant de l'organisation: libéralisation du foncier constructible et mise en vente de logements sociaux pour crééer un "choc de l'offre", en poussant notamment les établissements publics à vendre leurs terrains inutilisés, limiter les normes encadrant les constructions, développer les "dispositifs incitatifs" (comprenez des aides et des réductions fiscales) à l'acquisition d'un logement ou à sa rénovation et abroger les dispositifs contraignants de la loi ALUR et l'encadrement des loyers. 

Mettre en avant le choix du logement lors de l'université d'été précédant une élection présidentielle n'est pas un choix anodin, ce que la représentante du Medef admet à demi-mot: "Nous ne cherchons pas à influenceer outre-mesure les différents candidats. Nous ne faisons qu'émettre des idées... et disons que le Medef sera très attentif aux propositions des uns et des autres lorsque les programmes seront présentés". Reste à savoir si les futurs candidats seront sensibles à la sollicitation.

 

 

Selon le Medef, l'éloignement du lieu de travail a coûté 0,4 npoint de croissance à la France en 2014.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-