La génération covid: comment la pandémie affecte les jeunes travailleurs du numérique européens

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La génération covid: comment la pandémie affecte les jeunes travailleurs du numérique européens

Publié le 12/11/2020 à 10:57 - Mise à jour à 10:58
Cherrydeck / Unslash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La crise économique causée par la pandémie frappe très durement la plupart des secteurs, mais certaines entreprises peuvent tout de même compter sur les mesures de compensation économique décidées par le gouvernement, pour résister à cette période difficile. Cela n’est pas le cas des travailleurs indépendants “freelance”, dont l’activité professionnelle est instable par essence, et encore plus dans le contexte actuel. Nombreux sont celles et ceux qui cherchent donc à devenir ou redevenir salariés pour bénéficier d’un cadre plus sûr. Cependant, même dans des secteurs qui résistent à la crise comme les médias, la publicité et les nouvelles technologies, la situation reste très difficile, surtout pour les jeunes, qui sont les grands perdants en matière de sécurité de l’emploi et de précarité économique. Ils sont touchés tellement durement, qu’on peut parler de la génération COVID.

Un impact direct et brutal sur les opportunités de stages et d'emplois pour les très jeunes actifs

Certains commençaient tout juste leur vie professionnelle dans des secteurs en vogue comme la publicité et les médias, quand la crise sanitaire est venue boucher complètement leur horizon professionnel: les offres de stages et d'emplois au niveau débutant ont connu un coup d’arrêt brutal dans les entreprises de ces secteurs.
Selon une enquête réalisée par la revue anglaise Campaign  la plupart des entreprise du secteur interrogées ont déclaré que la pression financière les poussent à se concentrer uniquement sur le personnel existant dans le meilleur des cas, ou pire, à recourir aux licenciements. Donner la priorité aux employés existants a clairement un impact sur l'accès à l’emploi des jeunes diplômés à la recherche d'expérience.

Le télétravail ne favorise pas les jeunes professionnels

Pour Stéphanie Marks, directrice générale de Havas Media Group, l’impact de la crise sur la carrière des jeunes travailleurs du secteur de la communication et des médias sera à long terme désastreux, car ils ne pourront pas apprendre la profession de la même façon qu’on le faisait  avant la pandémie: «Je pense qu'ils souffriront le plus de leur parcours d'apprentissage, simplement parce que nous avons tendance à avoir une courbe d'apprentissage plus abrupte au début de notre carrière, et cela s’adapte mieux à une expérience présentielle”
Pour James Wildman, président de Hearst Magazines Europe, “nos communications virtuelles et notre travail à distance réduisent les contacts et les interactions sociales de chacun et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour empêcher cela pour nos jeunes talents.” Des événements virtuels et des programmes de mentorat, visent à aider les jeunes professionnels à traverser cette période difficile.
Le bien-être au travail est un autre problème qui s'ajoute à cette situation difficile, car en confinement et en travail à distance, les jeunes sont généralement plus en difficulté: ils se trouvent confinés avec leurs familles, vivant seuls sans commodités ou en colocation. Certains répondants à l'enquête ont constaté que c’est précisément à cause de cela que les jeunes sont les employés les plus désireux de retourner au bureau.

La concurrence pour les postes est particulièrement rude

Le manque de dynamisme accentue la concurrence sur les offres d’emplois juniors. Mais la plupart des dirigeants sont tout de même optimistes quant aux perspectives pour l'année prochaine. 68% des entreprises interviewées s'attendent à proposer des stages ou des programmes pour profils juniors au même niveau qu'avant le Covid-19. Mais il ne s’agit que d’intentions, et cela dépendra de la manière dont la pandémie continue à affecter le secteur.

L'impact sera aussi dur pour les employés déjà en poste

Plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré qu'elles n'offrent pas d'augmentation de salaire au personnel cette année. En outre, ces restrictions pèseront surtout sur les jeunes employés.

La crise peut améliorer les capacités individuelles

Si la crise est synonyme de ralentissement des carrières des plus jeunes, certains dirigeants voient tout de même une occasion pour redoubler en créativité et ingéniosité, des compétences très utiles dans les métiers de la communication et des médias.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les offres de stages et d'emplois au niveau débutant ont connu un coup d’arrêt brutal

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-