Le chômage baisse de 3,3% en mai mais reste à un niveau très élevé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le chômage baisse de 3,3% en mai mais reste à un niveau très élevé

Publié le 25/06/2020 à 12:00 - Mise à jour à 12:32
© PASCAL GUYOT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le nombre de chômeurs a diminué de 3,3% en mai, soit 150.000 inscrits en catégorie A en moins, une baisse due au retour de demandeurs d'emploi vers l'activité réduite (catégories B et C) avec le déconfinement, selon les chiffres de Pôle emploi publiés jeudi.

Ce nombre reste cependant au niveau très élevé de 4,426 millions après les hausses exceptionnelles de 22,6% en avril et 7,1% en mars. Au total, l'effectif des catégories A, B et C a continué d'augmenter, de 1%, à 6,125 millions, son plus haut niveau historique.

La baisse en catégorie A concerne toutes les tranches d’âge: les moins de 25 ans (-1,1%), les 25-49 ans (-3,6%) et les 50 ans ou plus (-3,6%). Plus forte chez les hommes (-3,9%) que chez les femmes (-2,6%), elle a été plus marquée dans les régions alors en zone verte que dans celles en zone rouge.

Conséquence de la reprise d'activité, cette diminution "est notamment portée par ceux qui recherchent un métier dans les secteurs de la construction et du BTP, des services à la personne, ainsi que du transport et de la logistique", souligne la Dares, le service de statistiques du ministère du Travail.

Elle s'explique principalement par leur passage vers l'activité réduite (catégories B et C) qui a augmenté de 14,2%, à l'inverse du mois d'avril où le transfert s'était opéré dans l'autre sens.

"Les personnes en intérim ou contrat court qui avaient été assez rapidement démobilisées les mois précédents semblent avoir été remobilisées tout aussi rapidement", constate-t-on à la Dares.

Les entrées suite à une fin de contrat (-17,5%) et une fin de mission d'intérim (-47,5 %) rejoignent leur niveau de février, après avoir été très élevées en mars et en avril. Du fait du chômage partiel, les inscriptions pour licenciements demeurent faibles et sont même en baisse.

En revanche, les premières entrées à Pôle emploi se redressent nettement (+70%), après avoir fortement reculé en mars et en avril, certaines personnes ayant sans doute, compte tenu de la situation, différé leur entrée sur le marché du travail.

Au final, les entrées A, B et C restent supérieures aux sorties qui demeurent "à un niveau particulièrement bas" malgré un rebond de 30%.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le nombre de chômeurs a diminué de 3,3% en mai, soit 150.000 inscrits en catégorie A en moins, une baisse due au retour de demandeurs d'emploi vers l'activité réduite avec le décon

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-