Un trésor trouvé sur le Mont-Blanc partagé 8 ans après sa découverte

Un trésor trouvé sur le Mont-Blanc partagé 8 ans après sa découverte

Publié le 04/12/2021 à 18:26 - Mise à jour le 05/12/2021 à 05:14
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Grenoble

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Un trésor de pierres précieuses découvert sur le glacier des Bossons dans le massif du Mont-Blanc, provenant probablement du crash d'un avion indien en 1966, a été partagé 8 ans après avoir été retrouvé, entre son découvreur et la ville de Chamonix, a indiqué samedi cette dernière.

"Les pierres ont été partagées cette semaine" en deux lots égaux, constitués par deux experts en gemmologie, chaque lot étant évalué à environ 150.000 euros, a déclaré à l'AFP le maire de Chamonix, Eric Fournier.

La loi prévoit en effet que, aucun héritier n'ayant été retrouvé dans un délai de deux ans, le trésor revienne pour moitié à l'alpiniste qui en avait fait la découverte, et pour moitié au propriétaire du glacier des Bossons où il a été trouvé, c'est-à-dire à la commune de Chamonix.

Les pierres, enfermées dans une petite boîte métallique, avaient été retrouvées à l'été 2013 par un jeune alpiniste savoyard, qui souhaite garder l'anonymat. Il avait apporté son trésor, composé en majorité d'émeraudes et de saphirs, à la gendarmerie afin qu'il soit remis à son propriétaire.

M. Fournier s'est déclaré "très heureux que cette affaire ait abouti, surtout pour le découvreur", qu'il a tenu à "remercier pour son intégrité".

Selon les autorités, les pierres précieuses proviennent très vraisemblablement de l'accident en 1966 du "Kangchenjunga", un Boeing 707 de la compagnie Air India, qui effectuait la liaison Bombay-New York. Il s'était écrasé sur le glacier avec 117 passagers à bord à environ 4.750 mètres d'altitude. Aucun passager n'avait survécu à l'accident.

Quinze ans plus tôt, un autre avion d'Air India, le Malabar Princess, s'était écrasé sur le même glacier le 3 novembre 1950 à 4.700 mètres d'altitude, faisant 48 morts. La rumeur avait alors couru qu'il contenait des lingots d'or, sans qu'on n'en retrouve la moindre trace.

Le glacier des Bossons charrie régulièrement des débris des catastrophes aériennes survenues au Mont-Blanc. En 1975 déjà, le guide de haute montagne Christian Mollier y avait découvert le train d'atterrissage du Malabar Princess lors d'une course en montagne.

Les pierres du lot dévolu à la ville de Chamonix figureront désormais dans la collection de son nouveau musée des cristaux, "une vraie merveille", dont l'inauguration est prévue le 18 décembre, et qui comprendra "des vitrines à haute technologie comme les grandes expositions de joaillerie internationale", selon le maire de Chamonix.

Auteur(s): Par AFP - Grenoble

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le glacier des Bossons dans le massif du Mont-Blanc, le 1er septembre 2018

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-