Autriche : Le décès d'une infirmière est confirmé en lien avec la vaccination AstraZeneca

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Autriche : Le décès d'une infirmière est confirmé en lien avec la vaccination AstraZeneca

Publié le 23/03/2021 à 23:47 - Mise à jour à 23:48
© Marco Bertorello / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le site Merkur.de rapporte ce 23 mars 2021 au soir que « Le vaccin du fabricant Astrazeneca est critiqué depuis des semaines, une infirmière autrichienne est décédée après été vaccinée. Le lien de causalité entre la vaccination AstraZeneca et le décès a été reconnu mais il serait très rare. »

A Vienne et dans le reste du monde, le coronavirus  sème l'incertitude depuis environ un an. Les vaccins approuvés fin 2020 pourraient désormais ouvrir la voie à la sortie de la pandémie. Alors que la stratégie de vaccination en Allemagne est plutôt lente, le vaccin du fabricant Astrazeneca a semé l'incertitude au sein de la population ces dernières semaines. Après que plusieurs personnes aient souffert d'effets secondaires graves après la vaccination Astrazeneca, et même des décès soient apparus, il y a maintenant une certitude :   le déclencheur de la mort d'une infirmière en Autriche est en fait le vaccin Astrazeneca.

Corona en Autriche: après la mort d'une infirmière - le lien avec la vaccination est maintenant confirmé

C'est une nouvelle inquiétante qui a fait le tour de l'Autriche au début du mois de mars. Comme l'ORF l'a rapporté, citant l'Office fédéral autrichien pour la sécurité dans les soins de santé, deux cas critiques se sont produits dans la clinique d'État de Zwettl après la vaccination corona avec le vaccin du  fabricant Astrazeneca. Les deux femmes étaient deux infirmières et toutes deux ont reçu leurs vaccinations à partir du même lot de vaccin. Alors qu'une infirmière de 49 ans est décédée dix jours après la vaccination, son collègue de 35 ans de l'hôpital d'État de Zwettl souffrait d'une embolie pulmonaire.

Bien qu'un lien entre les deux cas et la vaccination précédente avec le vaccin du fabricant Astrazeneca n'ait pas pu être confirmé dans un premier temps, l'Autriche a initialement arrêté de délivrer le lot concerné. Mais maintenant, il y a évidemment une certitude: comme le rapporte NÖN à propos de l'hôpital général de Vienne, les experts sont apparemment arrivés à la même conclusion que les chercheurs de Greifswald. «Les Allemands sont venus avant nous», dit NÖN, citant une source de l'hôpital général de Vienne, non mentionnée par son nom. Les chercheurs avaient confirmé un lien entre une vaccination avec le vaccin Astrazeneca et la grave thrombose cérébrale de vendredi .

La semaine dernière c’était les médecins norvégiens qui semaient le doute sur le vaccin AstraZeneca en lui attribuant la cause des effets secondaires – Hier c’était un jeune étudiant en médecine de 24 ans qui était retrouvé mort chez lui d’une thrombose – il avait été vacciné il y a quelques jours avec le produit AstraZeneca. L’avocat de la famille nous disait ce soit qu’il n’y avait pas encore de lien de causalité établit. Ce jour on apprend aussi qu’AstraZeneca s’était fait taper sur les doigts aux Etats-Unis pour un usage de données potentiellement erronés.

Lundi un sondage établissait que 55% des Allemands pensaient que ce vaccin était dangereux et 61% des Français l’évaluaient comme peu sur.

Avec cette nouvelle preuve, même si elle « est rare », le vaccin Astra Zeneca a du plomb dans l’aile.

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Autriche : Le décès d'une infirmière est confirmé en lien avec la vaccination AstraZeneca

Newsletter





Commentaires

-