"Fast & Furious-7" : l'hommage posthume à Paul Walker (VIDEO)

Auteur(s)
Jean-Michel Comte
Publié le 31 mars 2015 - 17:11
Mis à jour le 01 avril 2015 - 19:41
Image
Paul Walker Vin Diesel Fast Furious 7
Crédits
©UPI
Paul Walker (à gauche) au côté de Vin Diesel dans "Fast & Furious-7".
©UPI
Le septième épisode de la saga "Fast & Furious" sort ce mercredi 1er avril sur les écrans français. C'est la dernière apparition à l'écran d'un de ses acteurs vedettes, Paul Walker, décédé en plein tournage.

Ils continuent de rouler des mécaniques, mais avec un petit souvenir nostalgique. Les fous du volant musclés de la série Fast & Furious sont de retour au cinéma pour un septième film, qui rend hommage à l'un des leurs, Paul Walker, décédé en novembre 2013.

L'acteur américain, dont c'est la dernière apparition à l'écran après sa mort en plein tournage, à 40 ans, des suites d'un accident de voiture, est très présent dans le film. Les réalisateurs ont demandé à ses deux frères, Caleb et Cody, de jouer les doublures pour compléter les scènes inachevées.

Dans ce septième épisode, Dom (Vin Diesel), Brian (Paul Walker) et toute leur bande, de retour à Los Angeles, doivent faire face à un tueur à gages des services spéciaux britanniques, Deckard Shaw (Jason Statham). Celui-ci est animé par un désir de vengeance: c'est le frère d'Owan Shaw, tué par Dom à la fin de l'épisode-6.

Quand le tueur élimine Han (Sung Kang) à Tokyo, s’attaque à Hobbs (Dwayne Johnson), puis fait sauter la maison de Dom, celui-ci se résoud à demander l'aide de "Mister Nobody" (Kurt Russell), un agent énigmatique et très haut placé dans les sphères gouvernementales, qui va lui proposer un marché...

Jason Statham et Kurt Russell rejoignent donc, avec Djimon Hounsou, Tony Jaa et Ronda Rousey, la distribution habituelle des Fast & Furious et leurs seconds rôles maintenant bien connus des fans: Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Chris "Ludacris" Bridges, Elsa Pataky et Lucas Black. 

C'est en 2001 qu'un petit film réalisé par Rob Cohen, traitant du culte underground voué aux courses de voitures clandestines dans les rues de l’East Los Angeles, sortait sous le titre Fast & Furious. Le film allait rafler 207 millions de dollars au box-office et donner naissance à une franchise lucrative: les six premiers films, de 2001 à 2013, ont rapporté plus de 2,4 milliards de dollars de recettes.

Le réalisateur taïwanais Justin Lin, aux commandes des quatre précédents films, a laissé la place au Malaisien James Wan, qui s'était fait connaître il y a dix ans par le film d'horreur Saw, lui aussi premier épisode d'une série à succès.

Si vous n'aimez que les films des frères Dardenne ou d'Eric Rohmer, ce FF-7 risque de ne pas trop vous séduire. Le film, dans la droite ligne des précédents, est musclé, rempli d'actions et d'effets spéciaux, de belles voitures et de jolies filles. Et, sur sa fin, prend la forme d'un hommage autant à l'acteur Paul Walker qu'à son personnage.

"Il était comme mon frère, les relations que nous entretenions à la ville comme à l’écran étaient belles, profondes et fortes, nous aurions fait l’impossible, l’un pour l’autre", témoigne Vin Diesel. "Le sens de la famille qu’il y a dans la franchise coule dans nos veines et, à travers les films, c’est le monde entier qui peut le ressentir et en faire partie". Bodybuildé, mais sentimental.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

 

À LIRE AUSSI

Image
Vin Diesel Fille Pauline Paul Walker
Vin Diesel prénomme sa petite fille "Pauline" en souvenir de son ami Paul Walker
Vin Diesel a annoncé lors de la promotion du film "Fast & Furious 7" que sa fille née quelques jours plus tôt porterait un prénom rappelant son ami Paul Walker, tr...
23 mars 2015 - 19:57
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.