Attentat à "Charlie Hebdo": les internautes solidaires

Attentat à "Charlie Hebdo": les internautes solidaires

Publié le 07/01/2015 à 16:56 - Mise à jour à 23:10
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Les hommages aux victimes de l'attaque du siège de "Charlie Hebdo" n'ont pas tardé à affluer sur Internet. Le hashtag #JeSuisCharlie a déjà été retweeté plusieurs dizaines de milliers de fois.

Les réactions de solidarité avec la rédaction de Charlie Hebdo n'ont pas tardé à fleurir sur les réseaux sociaux. Ce mercredi matin, le siège du journal satirique a été pris pour cible par 3 hommes lourdement armés qui ont tué 12 personnes dont 2 policiers et blessé 5 autres avant de prendre la fuite. Parmi les morts, on trouve les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski. Les internautes ont postés de nombreux dessins de ces victimes et des Unes du journal pour leur rendre hommage.

De nombreuses photos des quatre dessinateurs ont aussi fait leur apparition sur Facebook et Twitter. Le hashtag #JeSuisCharlie est été utilisé des dizaines de milliers de fois sur le réseau social de microbloging par des célébrités et des inconnus pour illustrer leur soutien et leur indignation face à la violence de cette attaque qui a touché l'hedomadaire. Une page Facebook, intitulée "Je suis Charlie", en caractères reprenant ceux du journal, sur fond noir, recueillait plus de 30.000 "likes" en quelques heures, relayant des appels aux rassemblements à Paris et dans d'autres villes.

Les dessinateurs de presse ont également fait part de leur soutien en publiant toutes une série de dessins en hommage à Charlie Hebdo et à la liberté de la presse en général. Une phrase de Charb, directeur de la rédaction du journal, tirée d'une interview qu'il avait donnée au Monde suite à l'affaire des caricatures de Mahomet, circule également en boucle: "je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. C'est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux".


 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Je suis Charlie" rend hommage aux morts de ce 7 janvier 2015.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-