Catherine Deneuve défend Roman Polanski, accusé de viol, dans l'émission "Quotidien"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 17 mars 2017 - 18:21
Image
Catherine Deneuve lors de la cérémonie d'ouverture du 69ème Festival de Cannes, en 2016. Elle avait reçu une Palme d'honneur en 2005 et le Prix du 61ème festival en 2008 pour l'ensemble de sa carrière.
Crédits
© Alberto Pizzoli/AFP
Catherine Deneuve a choqué beaucoup d'internautes après avoir défendu Roman Polanski.
© Alberto Pizzoli/AFP
Catherine Deneuve était l'invitée dans l'émission "Quotidien", présentée par Yann Barthès sur TMC, jeudi à l'occasion de la sortie du film "Sage femme", dans lequel elle partage l'affiche avec Catherine Frot. Elle a défendu Roman Polanski, accusé de viol sur mineure en 1977.

Catherine Deneuve était l'invitée de Quotidien sur TMC, présenté par Yann Barthès, jeudi 16. Venue présenter le film Sage femme, dans lequel elle joue aux côtés de Catherine Frot, l'actrice a aussi parlé du réalisateur Roman Polanski.

Alors qu'il avait été nommé pour être le président de la 70ème cérémonie des César, il avait finalement décliné l'invitation face aux réactions véhémentes des associations féministes et d'une partie du public.

Roman Polanski a en effet été accusé de viol sur mineure en 1977. Le réalisateur avait alors fui les Etats-Unis, pays dans lequel il n'est jamais retourné.

Catherine Deneuve a réagi au fait que le réalisateur ait dû refuser d'être président de la cérémonie des César: "j'ai trouvé ça extrêmement choquant que 40 ans après des femmes puissent encore prendre la parole pour faire sortir cet homme de sa réserve. (...) C'est une affaire qui a été jugée, c'est une affaire qui a été traitée. Il y a eu des accords entre Roman Polanski et cette femme. Cette femme a demandé à ce qu'on arrête d'en parler... Je trouve que quand même c'est incroyable que ce soit les femmes en général qui viennent redonner un coup de marteau sur la porte".

Yann Barthès lui a alors demandé si elle comprenait que certaines féministes puissent être choquées. Ce à quoi l'actrice a répondu par la négative.

"Franchement aujourd'hui, non. Je ne comprends pas, vraiment je ne comprends pas. (...) C'est vraiment abusif. (...) De toute façon il y a toujours eu une image donnée à cette histoire assez incroyable. C'est une jeune fille qui quand même avait été emmenée chez Roman par sa mère, qui ne faisait pas son âge de toute façon. Et de toute façon on peut imaginer qu'une femme de 13 ans puisse faire 15 ou 16 ans. Il n'a pas demandé sa carte de visite, il a toujours aimé les jeunes femmes... J'ai toujours trouvé que le mot de viol avait été excessif" a-t-elle conclu.

Les réactions sur les réseaux sociaux n'ont pas tardé et beaucoup d'internautes ont accusé l'actrice de justifier un viol.

À LIRE AUSSI

Image
Le cinéaste franco-polonais Roman Polanski.
César 2017 : face à la polémique, Roman Polanski renonce
Roman Polanski a annoncé ce mardi renoncer à présider la cérémonie des César. Ce choix avait provoqué la polémique et l'indignation des associations féministes, le réa...
24 janvier 2017 - 11:08
Culture
Image
Catherine Deneuve
Catherine Deneuve, une icône française (DIAPORAMA + VIDEOS)
Catherine Deneuve, l'une des plus grandes actrices françaises, a reçu ce vendredi le Prix Lumière, à quelques jours de son 73e anniversaire. Retour sur la carrière d'u...
11 août 2016 - 16:58
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.