Censure de médias français au Niger : suspension de RFI et France24

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 08 août 2023 - 11:30
Image
RFI France24
Crédits
AFP/KENZO TRIBOUILLARD
Les chaînes RFI et France24 ont été suspendues de diffusion au Niger.
AFP/KENZO TRIBOUILLARD

MÉDIAS/CENSURE - Ce jeudi 3 août, le ministère français des Affaires étrangères a publié un communiqué pour condamner la suspension de la diffusion des chaînes Radio France Internationale (RFI) et de France24 au Niger.

Cette censure n’est pas sans rappeler celle qui a frappé les chaines RT France et Sputnik au sein de l'Union européenne (UE) en mars 2022.  

Le 3 août, Abdourahmane Tiani a ordonné la coupure des signaux de RFI et de France24 au Niger. La junte nigérienne imite ainsi ses homologues malienne et burkinabé qui ont suspendu les mêmes médias.  

Un traitement similaire réservé à Sputnik et RT France

Dans son communiqué, le ministère français des Affaires étrangères rappelle que "la France réaffirme son engagement constant et déterminé en faveur de la liberté de la presse (...) et de tous ceux dont l'expression concourt à une information libre et plurielle et au débat public, partout dans le monde".  

Pourtant, le 2 mars 2022, soit peu après le début de la guerre en Ukraine, les médias Sputnik et RT France avaient été interdits de diffusion dans toute l’UE. Les Vingt-Sept les avaient accusé d’être des instruments de désinformation du Kremlin, allant jusqu’à geler les comptes bancaires de la chaine RT.   

L’argument semble désormais se retourner contre les médias français. Le Conseil national de sauvegarde de la patrie (CNSP), qui a pris le pouvoir au Niger le 26 juillet, dénonce l’ingérence de Paris dans les affaires nigériennes et ce sont RFI et France 24 qui ont l’air d’en faire les frais. Des observateurs bien avisés ont pourtant mis en garde contre la course à la censure.  

La mise en garde d’Elon Musk  

Sur le plateau du 20h de France 2 le 19 juin, la journaliste Anne-Sophie Lapix a fait réagir Elon Musk face à certains propos tenus sur Twitter, et à l'absence de censure. L’entrepreneur américain n’a alors pas hésité à reconnaitre le mauvais gout des commentaires, mais a aussi répondu : "Si vous n’aimez pas quelque chose et vous le censurez, tôt ou tard, ce sera vous qui serez censurés à votre tour".  


Au jeu de la censure, tel est pris qui croyait prendre. Des considérations qu’il faut garder à l’esprit à l’aune du 25 août, date fatidique à laquelle le règlement européen sur les services numériques (DSA) doit en entrer en vigueur.  

À LIRE AUSSI

Image
Breton
Le Digital Services Act : le règlement européen qui vole dans les plumes de Twitter
SURVEILLANCE - Le nouveau règlement sur les services numériques, le Digital Services Act (DSA) rentre en vigueur le 1er septembre prochain. Avec lui, la Commission eur...
26 avril 2023 - 09:00
Société
Image
Borne
Un ancien membre du Conseil d’État nommé directeur de cabinet d’Élisabeth Borne
NOMINATION - Jean-Denis Combrexelle vient d’être nommé directeur de cabinet d’Élisabeth Borne. Il était auparavant membre du Conseil d’État et a jugé les actions porté...
19 juillet 2023 - 08:30
Politique
Image
Justice
Chronique estivale - Ces étonnantes anecdotes de l'histoire de notre justice - Épisode 3  : De la difficulté à garder les prisonniers en prison
CHRONIQUE - Ha la prison ! Mauvaise solution pour les uns, sanction nécessaire pour les autres. Toujours est-il que, après une enquête policière couronnée de succès et...
04 août 2023 - 19:00
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.