Journée mondiale sans Facebook: un réseau social addictif

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Journée mondiale sans Facebook: un réseau social addictif

Publié le 28/02/2018 à 15:15 - Mise à jour à 15:19
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La Journée mondiale sans Facebook a lieu ce mercredi. Créé en 2004, le réseau social compte aujourd'hui plus de deux milliards d'utilisateurs et est devenu un outil indispensable pour bon nombre d'entre eux.

La Journée mondiale sans Facebook est organisée ce mercredi 28. Le réseaux social créé par Mark Zuckerberg en 2004 comptait à la fin de l'année 2017 pas moins de 2,13 milliards d'utilisateurs.

Ces derniers sont invités ce jour à ne pas ce connecter sur le réseau social: une manière d'évaluer soi-même sa dépendance ou non au fameux site Internet.

A voir aussi: Un ancien cadre de Facebook interdit à ses enfants d'utiliser "cette merde"

Devenu une source d'information mais aussi un moyen de garder contact avec ses proches, le site est devenu indispensable pour beaucoup d'internautes qui ont de plus en plus de mal à se déconnecter, même sans s'en rendre compte.

Mais Facebook n'est pas une exception: Instagram, Twitter ou encore Snapchat peuvent aussi créer des dépendances.

La dernière application, qui permet de partager des photos éphémères avec une liste d'amis, est d'ailleurs très utilisée par les jeunes. Les Français âgés de 15 à 24 ans se servent d'ailleurs plus de Snapchat que de Facebook selon une étude Médiamétrie dévoilée vendredi 23.

Les réseaux sociaux peuvent en plus avoir des effets négatifs sur la santé, notamment à cause des écrans qui peuvent causer des problèmes de développement neuronaux chez les plus jeunes.

De plus en plus de "repentis" s'expriment sur les méfaits des réseaux sociaux. En décembre dernier Chamath Palihapitiya, ancien haut cadre de Facebook, expliquait qu'il ne laissait pas ses enfants "utiliser cette merde".

"Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social", poursuivait-il en expliquant que les likes et les commentaires créaient  "des boucles fonctionnant sur la dopamine" qui détruisaient "le fonctionnement de la société".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce mercredi c'est la journée mondiale sans Facebook.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-