Jupe soulevée dans "Salut les Terriens": Nolwenn Leroy défend Laurent Baffie et tente d'éteindre la polémique

Jupe soulevée dans "Salut les Terriens": Nolwenn Leroy défend Laurent Baffie et tente d'éteindre la polémique

Publié le 28/09/2017 à 09:25 - Mise à jour à 09:33
©Photo AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors d'un entretien accordé au "Parisien", Nolwenn Leroy a pris la défense de son ami Laurent Baffie, actuellement au cœur d'une polémique. Il y a plusieurs jours, le chroniqueur s'est attiré les foudres des téléspectateurs après avoir remonté la jupe de la chanteuse pour "faire monter les audiences".

Nolwenn Leroy ne s'attentait probablement pas à ce que l'histoire prenne une telle ampleur. Quelques jours après la diffusion d'une émission de Salut les Terriens, dans laquelle Laurent Baffie s'est amusé à remonter sa jupe pour "faire monter les audiences", la chanteuse a tenu à s'exprimer lors d'un entretien accordé au Parisien, tentant d'éteindre la polémique.

 "Avec mon caractère bien trempé, si je m’étais sentie agressée, je me serais défendue et je lui aurais donné un coup de coude dans la figure. Je l’aurais fait avec n’importe qui d’autre mais Laurent est effectivement un ami, on se connaît depuis quinze ans et il a toujours été bienveillant et respectueux avec moi", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter: "Quand on vient chez Ardisson, on sait à quoi on s’attend".

Pour elle, le comportement de Laurent Baffie n'est pas à blâmer. Si "à la télé, il y a bien quelqu’un qui n’est pas mysogine et qui est intelligent, c’est bien Laurent", a-t-elle déclaré précisant que le chroniqueur lui avait par la suite "envoyé un bouquet de fleurs et un petit mot plein d’humour". "Je ne comprends pas pourquoi cela prend de telles proportions alors que j’ai désamorcé le problème tout de suite. Dans l’absolu, je comprends de telles réactions, car c’est un combat qu’il faut mener, mais là c’est le mauvais exemple et Laurent la mauvaise personne à attaquer", a-t-elle conclu.

Pour rappel, suite aux nombreux signalements reçus, le gendarme de l'audiovisuel (CSA) a décidé d'ouvrir une enquête il y a quelques jours, une action qui pourrait valoir à Laurent Baffie des sanctions. Face à cette polémique, le chroniqueur a décidé de sortir de son silence peu après les faits à travers un tweet, un message plein d'humour et de sarcasme: "Qui vient à ma lapidation demain?", a-t-il ainsi écrit.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nolwenn Leroy a pris la défense de son ami Laurent Baffie.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-