"L'Amour est dans le pré" : cible de menaces, Annick raconte son calvaire

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 16 août 2017 - 19:44
Image
Annick L'amour est dans le pré saison 10
Crédits
©Capture d'écran Télé-Loisirs
"J’ai failli sombrer", a expliqué Annick lors d'une interview accordée à "Télé Star".
©Capture d'écran Télé-Loisirs
Participante à la dixième saison de "L'Amour est dans le pré", Annick avait beaucoup été critiquée pour son opportunisme et son manque d'honnêteté envers Thierry, le viticulteur à qui elle avait envoyé une lettre. Dans un entretien accordé à "Télé Star", elle a raconté le calvaire qu'elle a vécu après le tournage de l'émission.

Elle n'était pas très appréciée des téléspectateurs. Participante à la dixième saison de L'Amour est dans le pré, Annick avait beaucoup été fustigée sur les réseaux sociaux pour son opportunisme et son manque d'honnêteté envers Thierry, le viticulteur en quête du grand amour. Cible de violentes critiques suite à la diffusion de l'émission, la directrice commerciale a raconté, lors d'une interview accordée à Télé Star, le calvaire qu'elle a vécu pendant de longs mois.

"J’en ai tellement souffert… J’ai été agressée dans le train, j’ai reçu des lettres de menaces… J’en suis tombée malade alors que je n’avais rien à me reprocher", a-t-elle raconté. Et d'ajouter: "J’ai failli sombrer. Dans les mois qui ont suivi, j’ai eu la chance qu’un de mes amis me mette son coach mental à disposition. Je le voyais deux fois par semaine! Ca m’a totalement détruite cette histoire. Aujourd’hui encore, quand j’en parle, il y a un petit pincement qui est toujours là". Pour elle, la réaction des téléspectateurs a été disproportionnée: "Mais quoi? Il aurait fallu que j'accepte une relation pour plaire au public", s'est-elle insurgée.

Toutefois, la belle blonde est restée en contact avec Thierry. "Il était question que je passe le voir pour les vendanges cette année, mais en juin, il m'a annoncé que la production lui avait demandé de participer à +Que sont-ils devenus+. Quand je lui ai demandé de dire la vérité sur notre relation,  il m'a dit qu'il ne pouvait pas", a-t-elle expliqué précisant qu'entre-temps, une autre de ses prétendantes, présente au speed dating, s'était installée avec sa fille "dans la petite maison près de chez lui". Et, après rapprochement, elle lui aurait demandé d'arrêter de converser avec Annick.   

Malgré tout, elle ne regrette pas son choix, celui de n'avoir pas poursuivi l'aventure avec Thierry. "Je ne pense pas que ça aurait pu coller. Peut-être que trois ou quatre ans plus tard, on aurait pu vivre quelque chose de différent (...) Peut-être que j'aurais été capable de m'engager, parce que c'était un mec vraiment bien", a-t-elle conclu.

À LIRE AUSSI

Image
Le rire de Nathalie a fait le buzz sur les réseaux sociaux, et pas en bien.
"L'amour est dans le pré" : Nathalie agace les internautes avec son rire et ses allusions sexuelles (vidéo)
Nathalie, une candidate de "L'amour est dans le pré", a fait le buzz sur les réseaux sociaux après l'émission de lundi. Son rire incessant et ses allusions sexuelles a...
09 août 2017 - 17:49
Culture
Image
Jean-Pierre, l'un des agriculteurs de L'amour est dans le pré.
Burn-out, problèmes financiers et désespoir : les raisons du suicide de Jean-Pierre ("L'amour est dans le pré")
Six mois après le suicide de Jean-Pierre Le Guelvout, l'un des agriculteurs phares de la saison 5 de l'émission "L'amour est dans le pré", sa sœur vient de révéler les...
12 juillet 2017 - 13:57
Culture
Image
L'Amour est dans le pré Karine Le Marchand
"L'amour est dans le pré" : retrouvailles, déception et "zigounette" pour les speed-dating
Le cinquième épisode de la douzième saison de "L'Amour est dans le pré" était diffusé lundi et a laissé la place aux speed-dating que Karine Le Marchand avait annoncés...
04 juillet 2017 - 10:01
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.