Menaces de mort contre "Charlie Hebdo": Riss annonce le dépôt d'une plainte (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Menaces de mort contre "Charlie Hebdo": Riss annonce le dépôt d'une plainte (photo)

Publié le 06/11/2017 à 12:49 - Mise à jour à 12:59
©Baltel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Riss, principal actionnaire et dirigeant du journal satirique "Charlie Hebdo", a annoncé le dépôt d'une plainte suite aux nombreuses menaces de mort reçues par l'hebdomadaire. Ces agressions font suite à la publication d'une caricature tournant en dérision Tariq Ramadan, empêtré dans une affaire d'agressions sexuelles.

Comme un air terrible de déjà vu. Trois ans après le massacre perpétré contre la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, la rédaction est de nouveau menacée de mort après sa dernière Une sur Tariq Ramadan. Ce lundi 6, Riss, le directeur de la publication du journal (et blessé lors de l'attaque de janvier 2015) a annoncé son intention de porter plainte.

Pour rappel, la Une en question en date du mercredi 1er novembre représente l'islamologue, dans la tourmente après plusieurs accusations d'agressions sexuelles, affichant une érection conséquente à travers son pantalon et prononçant les mots "je suis le 6e pilier de l'islam", en référence aux cinq "piliers" constitutifs d'une partie de la foi des musulmans.

Cette caricature a rapidement déclenché des appels à la violence et des menaces de mort à l'encontre du journal. L'hebdomadaire a notamment relevé des messages d'une extrême violence tels que: "Ils méritent un deuxième round Charlie Hebdo de mes couilles ça ne leurs (sic) a pas suffit" et "C'est pour quand le prochain attentat chez Charlie Hebdo s'il vous plaît???" ou encore: "Une erreur et on retiens (sic) la leçon mais vous voulez continuer à jouer venez pas pleurer quand y' aura vos corps en morceaux".

A l'antenne d'Europe 1 ce lundi 5, Riss a justifié le dessin tout en assurant qu'en réalité les menaces contre son journal n'ont "jamais vraiment cessé". "Mais c'est vrai que parfois, il y a des pics où on reçoit sur les réseaux sociaux des menaces de mort explicites: c'est le cas une fois de plus", explique-t-il. "C'est toujours difficile de savoir si ce sont des menaces sérieuses ou pas, mais par principe, on les prend au sérieux et on dépose plainte" reconnaît le dessinateur, devenu depuis le drame du 7 janvier 2015 le dirigeant et l'actionnaire principal du journal.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les menaces de mort n'ont "jamais vraiment cessé" affirme Riss.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-