Romantisme ou harcèlement ? Une publicité Pathé-Gaumont fait polémique (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 septembre 2018 - 19:39
Image
Extrait de la publicité polémique pour les cinémas Pathé Gaumont.
Crédits
©Capture d'écran
La publicité Pathé-Gaumont met en scène un homme suivant une femme au cinéma.
©Capture d'écran
Une publicité Pathé-Gaumont mettant en scène un jeune homme qui suit une jeune femme de film en film afin de la séduire a provoqué la colère de plusieurs associations féministes. Elles lui reprochent de favoriser l'idée selon laquelle le harcèlement peut-être "romantique".

Où s'arrête la séduction et ou commence le harcèlement? Les mouvements #BalanceTonPorc, #MeToo puis le débat de la loi contre les violences sexuelles et sexistes la question avaient suscité un vaste débat, certains pointant les dérives d'un féminisme "extrême", d'autres le recours à l'excuse de la "drague lourde" ou de la "gauloiserie" pour justifier le harcèlement.

C'est depuis quelques jours une publicité pour les cinéma Pathé-Gaumont qui est au cœur de la polémique. Celle-ci met en effet en scène un jeune homme qui tombe amoureux d'une jeune fille se trouvant dans la même salle de cinéma que lui. Il va lors guetter son retour afin de se rapprocher d'elle, essuyant des déceptions avant de parvenir à ses fins. Présentée sur fond de musique et répliques de films cultes, la vidéo s'achève par le slogan:"Les grandes histoires se vivent sur grand écran".

A aucun moment l'homme n'adresse la parole à la jeune femme et c'est finalement elle qui l'invite à s'assoir près d'elle. Mais reste qu'il la suit, guettant notamment dans quelle salle elle se rend. Pour certaines associations féministes, la vidéo participe donc à l'idée que le fait de "stalker" (harceler) une femme serait un concept romantique.

Voir: Harvey Weinstein filmé en train d'harceler sexuellement une de ses victimes (vidéo)

"Le fameux «Stalkez-la, c'est romantique en fait. Insistez bien comme il faut et elle finira par vous inviter au bout d'un moment». Ça fait des mois qu'on parle de harcèlement et d'agressions absolument partout, Gaumont-Pathé te pond ça. On a rarement vu un timing plus adéquat" a ainsi dénoncé le collectif Paye ta shnek.

"Au deuxième visionnage, on comprend qu’ils nouent un dialogue à travers les répliques de cinéma. Mais y’a pas, c’est toujours aussi incroyablement inquiétant que ce type de comportement soient perçu comme romantique: c’est en fait ultra flippant!!!!", a de son côté jugé Ni Putes Ni Soumises.

"Nous voulions mettre en avant notre amour pour le cinéma et montrer qu’une belle histoire d’amour peut se produire comme on peut en voir sur grand écran", s'est justifié Pathé-Gaumont interrogé par 20 Minutes.

Lire aussi:

Harcelée, Camille Cerf publie la vidéo sur Instagram

Une caricature de Serena Williams jugée raciste et sexiste

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.