Michel Polnareff: son procès contre son producteur s'ouvre, après la fin trouble de sa tournée 2016

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Michel Polnareff: son procès contre son producteur s'ouvre, après la fin trouble de sa tournée 2016

Publié le 08/02/2018 à 15:15 - Mise à jour à 16:12
©Haley/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Décembre 2016: Michel Polnareff ne peut honorer les deux dernières dates de sa tournée, après une hospitalisation pour un grave problème pulmonaire. Son producteur estimait à l'époque que cette justification était douteuse. L'artiste avait décidé de le poursuivre.

La fin avortée de sa tournée avait débouché sur un scandale. Et le scandale passe maintenant par la case justice. Le tribunal correctionnel de Marseille va examiner vendredi 9 dans la matinée la plainte déposée par Michel Polnareff contre son producteur Gilbert Coullier.

Retour en décembre 2016. L'artiste n'a certes plus de succès du côté de ses nouvelles chansons mais il continue de remplir les salles où il se produit. En décembre, il achève une tournée conséquente et triomphale de 70 dates. Il lui reste deux concerts à honorer, un à Paris et un à Nantes.

Il manquera la première date prétextant un état de fatigue puis l'artiste sera hospitalisé d'urgence pour une embolie pulmonaire. Selon ses médecins, il sera même "entre la vie et la mort". Le deuxième concert sera évidemment annulé, ce qui représente pour son producteur une perte, pour les deux dates, de 450.000 euros.

Lire aussi: "Guéri" mais "pas totalement remis", Michel Polnareff est sorti de l'hôpital 

Ce dernier va alors livrer une version dérangeante de l'affaire. Il explique (notamment à l'antenne d'Europe 1) que Michel Polnareff a peut-être simulé son problème de santé pour ne pas se produire sur scène. La veille de l'hospitalisation du chanteur, son producteur avait mandaté un huissier qui a constaté que l'artiste, aujourd'hui âgé de 73 ans était accoudé au bar de son hôtel à l'heure où il aurait dû se montrer sur scène à Paris.

Michel Polnareff estime que les suspicions de son producteur lui portent préjudice. Il demande précisément 150.000 euros pour "préjudice moral" et 150.000 euros pour "préjudice matériel, commercial" et "atteinte à son image".

L'artiste ne sera probablement pas présent à l'audience, résidant –quand il n'est pas en tournée– à Los Angeles. Michel Polnareff devrait faire son retour sur scène de janvier à mars 2019 pour une cinquantaine de représentations d'une adaptation en comédie musicale du Fantôme de l'Opéra.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Michel Polnareff poursuit son producteur qui doutait de son état de santé réel.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-