Les Etats-Unis atteindront-ils l’immunité collective en avril ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les Etats-Unis atteindront-ils l’immunité collective en avril ?

Publié le 21/02/2021 à 10:37 - Mise à jour à 10:41
CdD
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Christian de Dadelsen, journaliste pour FranceSoir
-A +A

C’est en tout cas ce qu’envisage sérieusement le docteur Marty Makary qui fait ce pari dans une tribune libre publiée dans le Wall Street Journal.

Chirurgien à l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore, il a par le passé occupé des postes de direction au sein de l'Organisation mondiale de la santé, dans le cadre du programme pour l'initiative « Une chirurgie sûre sauve des vies ». Son livre « Unaccountable » sur le manque de transparence des hôpitaux américains, compte parmi les best-sellers du New York Times. Marty Makary a été élu parmi les personnes les plus influentes du monde de la santé par le magazine Health. Depuis 2018, il est membre de la National Academy of Medicine.

Le médecin souligne que dans le tumulte de la crise sanitaire, « un fait crucial a été largement ignoré : les cas aux Etats-Unis ont diminué de 77 % au cours des six dernières semaines. Si un médicament réduisait les cas de 77%, on parlerait de pilule miracle. »

Pourquoi cette chute est-elle plus rapide que ne le prédisaient les experts ? Selon lui, l'immunité naturelle contre les infections est beaucoup plus répandue que ce que les tests laissent supposer. Les tests n’auraient permis de détecter que 10 à 25 % des infections. « Environ 55 % des Américains auraient une immunité naturelle. Il faut ajouter à cela les personnes qui sont en train de se faire vacciner. Jusqu’ici, 15 % des Américains ont reçu le vaccin et ce chiffre augmente rapidement. (…) Si la baisse des contaminations et la vaccination se maintiennent à ce rythme, je pense que la plupart des cas de Covid auront disparu d'ici avril, ce qui permettra aux Américains de reprendre une vie normale ».

Scott Gottlieb, l'ancien commissaire à l'alimentation et aux médicaments, estime que 250 millions de doses auront été livrées aux Américains d'ici la fin du mois de mars.

Il est également probable que les études sur les anticorps sous-estiment l'immunité naturelle. « Les tests d'anticorps, dit Makary, ne capturent pas les cellules T spécifiques à l'antigène qui développent une "mémoire" de la présence du virus ».

Il rappelle qu’on a trouvé chez les survivants de la grippe espagnole de 1918 des cellules mémoires encore capables de produire des anticorps neutralisants 90 ans plus tard.

Il conviendra de surveiller, ces prochaines semaines, la courbe des contaminations dans le monde, sur le site de l’OMS. Cette semaine, elles ont chuté de 18%.

 

Sources :
Wall Street Journal du 18 février 2021.
Les chercheurs de l'Institut suédois Karolinska.
OMS : Courbe de contaminations au 19 février 2020

Auteur(s): Christian de Dadelsen, journaliste pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Immunité chez l'Oncle Sam ?

Newsletter





Commentaires

-