Comment la pandémie a bouleversé les relations avec les animaux de compagnie

Comment la pandémie a bouleversé les relations avec les animaux de compagnie

Publié le 25/08/2021 à 14:11
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pendant les périodes de confinement, les gens se sont tournés vers les animaux de compagnie, soit pour pouvoir sortir plus sous prétexte de la promenade du chien, soit pour avoir de la compagnie pendant les longues heures enfermés à la maison. Chez ceux qui avaient déjà des animaux, le confinement a souvent apporté un questionnement de leur relation avec eux, et de leur rapport à la liberté. Alors que des études ont essayé d’expliquer les changements que la pandémie a provoqués dans les relations avec les animaux, le timide “retour à la normale” apporte de nouveaux changements d’organisation, qui ont des conséquences sur les maîtres et leurs animaux.

La perception des animaux de compagnie, et l’empathie avec leur enfermement ont évolué

Avoir un animal de compagnie a été une soupape de sécurité contre l’isolement pour de nombreuses personnes. Des chercheurs ont démontré comment les animaux domestiques ont été un soutien émotionnel pendant l'épreuve du confinement. La possession et les interactions avec des animaux de compagnie ont été vécues de manières très différentes pendant le confinement, comme le montrent plusieurs études. Selon une étude britannique, ceux qui ont vécu une plus grande tension psychologique au début du confinement, ont considérablement renforcé leur lien avec leur animal pendant cette période. Un autre article britannique, qui s’est focalisé sur la relation avec les chevaux, a étudié comment la pandémie a été l'occasion de réfléchir à ce que signifie la vie dans des conditions d’enfermement, et comment cela peut s’appliquer au monde équestre. L'article explique que des signes habituels de stress chez des chevaux sont probablement liés à leur condition de vie "confinée". Le confinement peut donc aider à mieux comprendre nos animaux de compagnie, et peut encourager les maîtres à alléger le stress lié à leur confinement à la maison. Alors que pour certains, la perception des animaux domestiques a changé, cela ne s’est pas forcément traduit par un changement dans les relations avec les animaux. En Italie, par exemple, une étude a montré que pour les propriétaires de chiens, il n’y avait pas de changement particulier. Cependant, la perception du coût d'un chien semble plus faible qu'avant le confinement. 

Soutien nécessaire pendant le confinement, les animaux domestiques ont été des alliés pour la santé mentale

Selon l'étude qui analyse les relations et interactions homme-animal pendant le confinement au Royaume-Uni, la possession d'animaux a semblé atténuer certains des effets psychologiques néfastes du confinement. En comparant les propriétaires d'animaux à ceux qui n'en possèdent pas, les auteurs ont constaté une meilleure santé mentale et une moins forte sensation de solitude durant le confinement, chez ceux qui avaient des animaux de compagnie. Malheureusement, le retour à une vie deconfinée a ensuite eu un impact négatif sur la santé des animaux.

Abandons et anxiété, le prix du retour à la normale pour les animaux de compagnie

Au Canada, le vice-président d’un collectif de 120 cabinets vétérinaires, avertit des conséquences néfastes pour les animaux, du retour au bureau et de la levée des restrictions. En effet, ces changements (retour au bureau, moins de présence humaine à la maison) peuvent occasionner du stress et de l'anxiété chez ceux qui se sont habitués à passer toute la journée avec leurs maîtres, confinés. Selon Nancy Gallant, éducatrice et coach en comportement canin, le sentiment d’abandon des chiens est provoqué en grande partie par des problèmes de dépendance ou d’anxiété qui peuvent aussi se développer chez des chiens qui font pourtant partie de la famille depuis quelques années. Habitués à une présence constante de leur maître à la maison, lorsque la routine est brisée avec le retour au travail, de nouveaux comportements peuvent se présenter chez l’animal. Pour éviter cela, une sensibilisation à la séparation est nécessaire. Alors que c’est toutefois un problème gérable, en France, de nombreuses personnes ayant acheté un animal pendant le confinement ont ensuite choisi l’abandon. Entre le 1er mai et le 23 juillet, 11 335 animaux abandonnés ont été recueillis par la SPA sur l'ensemble du territoire, soit plus de 7% de plus qu'en 2019 sur la même période. L’augmentation la plus forte concerne les chats et les nouveaux animaux de compagnie (+24%). 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La possession d'animaux a semblé atténuer certains des effets psychologiques néfastes du confinement

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-