La vente de chiens et de chats bientôt interdite dans les animaleries et jardineries

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La vente de chiens et de chats bientôt interdite dans les animaleries et jardineries

Publié le 01/02/2021 à 16:42 - Mise à jour à 16:52
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

C’est une avancée importante pour tous les défenseurs de la cause animale : à compter de 2024, les chiens et les chats ne pourront plus être vendus en animaleries.

L’amendement a été voté mercredi 27 janvier par l’Assemblée nationale et contre l’avis du gouvernement : à compter de 2024, les animaleries et les jardineries n’auront plus le droit de ventre chiots et chatons. Le texte a été voté dans le cadre de la maltraitance animale et c’est une grande victoire pour les associations de défense des animaux.

Car, en France, la vente de chiens et de chats dans les animaleries et jardineries cause deux problèmes majeurs : ils sont trop souvent victimes d’« achats coup de cœur » de la part de propriétaires qui réalisent ensuite, trop tard, l’engagement que représente une telle acquisition, et qui, quelques mois ou années plus tard, finissent par abandonner l’animal.

Ensuite parce que, pour être mis en vente dans ces animaleries ou jardinerie, les animaux sont souvent séparés trop tôt de leur mère et donc sevrés trop jeunes.

Pour la filière, cette nouvelle restriction risque d’entraîner la perte de millier d’emploi.

Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie était pour sa part opposé à cet amendement : il entend plutôt lutter contre les personnes qui alimentent le trafic d’animaux « au pied du camion ». Il souhaite davantage soutenir un amendement porté par la députée Aurore Bergé qui prévoit de réserver la vente e ligne d’animaux de compagnie aux refuges et aux éleveurs. Les ventes sur Le Boncoin doivent être encadrées mais rien n’est pour l’heure prévu pour encadrer les ventes sur Facebook où les annonces sont très nombreuses.

A lire aussi : Maltraitance animale : vote quasi unanime des députés, après quelques prises de bec

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les chiots et chatons sont sevrés très jeunes pour être vendus dans les animaleries et jardineries

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-