Le blocage des raffineries et des dépôts débutera ce dimanche en Ile-de-France

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 10 juin 2018 - 17:39
Image
Une station-service en pénurie de carburant.
Crédits
© BENJAMIN CREMEL / AFP
Un raffinerie et trois dépôts de carburant feront l'objet de blocages en Ile-de-France dès ce dimanche soir.
© BENJAMIN CREMEL / AFP
Un raffinerie et trois dépôts de carburant seront bloqué ce dimanche soir en Ile-de-France par des agriculteurs. Ces derniers entament un bras de fer de trois jours avec l'Etat.

Pour les agricultures, ces blocages sont le dernier moyen pour se faire entendre du gouvernement. Pour dénoncer le "non-sens" de la politique du gouvernement sur les accords internationaux et les importations de matières premières, notamment l'huile de palme, les syndicats d'agriculteurs entendent bloquer 13 raffineries et dépôts de carburant à travers la France d'ici à lundi 11 au matin.

Toutefois, en Ile-de-France, les blocages prévus débuteront ce dimanche 10 en début de soirée. Sont concernés les dépôts de carburants de Grigny (Essonne), Coignières (Yvelines) et Gennevilliers (Hauts-de-Seine), ainsi que la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne).

Lire aussi - #SauvezLesAgri: les agriculteurs à l'assaut de raffineries et dépôts de carburants

Seront également bloqués les sites de Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), Dunkerque (Nord), Grandpuits (Seine-et-Marne), Vatry (Marne), Strasbourg, Cournon (Puy-de-Dôme), Lyon et Feyzin (Rhône), La Mède (Bouches-du-Rhône) et Toulouse.

Le choix des raffineries fait écho à celui du gouvernement d'autoriser la réouverture de la raffinerie Total de Mède qui utilisera 50% d'huile de palme, issue de l'agriculture étrangère alors que les producteurs français veulent proposer des biocarburants "de qualité" à base de colza ou de tournesol. La FNSEA assume le fait de cibler les dépôts de carburant afin de créer un blocage et de forcer le gouvernement à négocier. "Il fallait trouver un moyen pour viser l'Etat", expliquait-t-elle à France-Soir.

Voir - Blocage des raffineries et dépôts: la FNSEA promet une pénurie de carburant

Le syndicat demande que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin au Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne.

Une pénurie de carburant n'est toutefois pas à craindre dans l'immédiat. Car la France compte au total sept raffineries en activité ainsi que 200 dépôts de carburant, dont environ 90 dépôts principaux. Et l'État dispose de stocks stratégiques pour trois mois. En 2017, 1.500 stations-service étaient en pénurie partielle ou totale après cinq jours de blocage sur les 12.000 que compte la France. Cette fois-ci, le blocage devrait durer trois jours selon la FNSEA.

À LIRE AUSSI

Image
Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, premier syndicat agricole, lors du congrès du syndicat à Tours, le 28 mars 2018
Les agriculteurs démarrent le blocage de raffineries et dépôts de carburants
Les agriculteurs français ont commencé dimanche soir à bloquer des raffineries et dépôts de carburant, pour dénoncer l'"incohérence" du gouvernement qui les oblige à r...
10 juin 2018 - 16:29
Politique
Image
Une station-service en pénurie de carburant.
Blocage des raffineries et dépôts: la FNSEA promet une pénurie de carburant
Du dimanche 10 au mercredi 13, plusieurs raffineries et dépôts de carburants seront bloqués par les agriculteurs. La FNSEA dénonce notamment les distorsion de concurre...
07 juin 2018 - 21:01
Lifestyle

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.