Le grand mensonge de la collecte de données de santé “anonymisées”

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Le grand mensonge de la collecte de données de santé “anonymisées”

Publié le 07/09/2021 à 11:54
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que de nombreux services et applications collectent des données anonymisées sous prétexte d'améliorer leur prestation, des études montrent qu’une telle anonymisation est souvent impossible. Des données des usagers pourraient en effet être reliées à tout moment à l'identité de l’utilisateur.

Des systèmes pour protéger la vie privée numérique facilement contournables

Malgré les efforts du Règlement général de la protection des données (RGPD) européen pour que les données de santé soient « anonymisées » avant de pouvoir être partagées ou vendues à des tiers, la ré-identification de données « anonymisées » est relativement facile. Les établissements de santé, par exemple, doivent retirer de leurs bases de données tous les noms et adresses, et pour éviter la ré-identification des données, ils doivent substituer le numéro de l’assuré social par une suite de chiffres aléatoires. Cependant, pour des chercheurs de l’Université catholique de Louvain et de l’Imperial College de Londres, la ré-identification des individus est possible et cela sans même avoir recours au piratage informatique.

Le partage des données médicales, au coeur des préoccupations concernant la ré-identification des individus

Dans leur étude “ Estimer le succès des ré-identifications dans des ensembles de données incomplets à l'aide de modèles génératifs” les chercheurs ont utilisé de l’intelligence artificielle pour prouver que l’anonymisation des données de santé n’est qu'un grand mensonge, et que ces données sensibles peuvent être exploitées, à des fins de chantage, de surveillance de masse, d'ingénierie sociale ou d'usurpation d'identité. Selon les chercheurs, les résultats suggèrent que “même des ensembles de données anonymisés fortement échantillonnés sont peu susceptibles de satisfaire aux normes modernes d'anonymisation énoncées par le RGPD et remettent sérieusement en question l'adéquation technique et juridique du modèle de libération et d'oubli de l'anonymat.” En regroupant des critères qualifiants, l’intelligence artificielle des chercheurs a été capable de réaliser cette identification. À partir de 15 critères sociodémographiques comme l’âge, le genre, le lieu, le métier, la nationalité et d’autres critères décrivant le statut social des individus, les chercheurs ont pu identifier des individus avec un taux de réussite de 100 %.

TousAntiCovid, un exemple du manque de sécurité des données privées

Plusieurs applications sensibles collectent des données qui peuvent être ré-identifiées par la suite. Comme nous l’avions déjà écrit dans un article, le système de l’application TousAntiCovid permet de déduire un certain nombre de données concernant un utilisateur, notamment son nom, son prénom ou sa date de naissance en associant « un identifiant d'application (UUID) à une identité réelle,” ainsi qu’à ses relations. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le partage des données médicales sont au coeur des préoccupations concernant la réidentification des individus

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-