Gérald Darmanin va marcher avec la police, contre lui-même !

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 mai 2021 - 14:32
Image
Darmanin et Moretti
Crédits
Ludovic MARIN / AFP
"Non, tu ne vas pas jouer avec les policiers !"
Ludovic MARIN / AFP

Suite aux nombreuses violences faites sur les forces de l'ordre, ayant notamment mené aux décès de plusieurs policiers, une intersyndicale de la Police nationale invite les citoyens français à se rassembler ce mercredi 19 mai pour montrer leur soutien. Voici leurs revendications :

"la finalisation rapide et la mise en place de l’ensemble des mesures énoncées afin de renforcer la réponse pénale pour les agresseurs et meurtriers des Forces de l’Ordre"

"la simplification de la procédure pénale"

"la mise en œuvre de peines minimales pour les agresseurs de Forces de l’Ordre"

En somme, ils déplorent un manque de réaction de la part du gouvernement quant à l'impunité de leurs agresseurs. Ils évoquent notamment le code pénal de 1994 qui avait été étudié pour "mieux prévoir", soulignant le constat que peu de choses ont été faites pour aller dans ce sens.

Darmanin leur tend la main

Alors qu'il interdit les manifestations à tour de bras depuis qu'il est installé à Beauvau, notre ministre de l'Intérieur a décidé d'aller marcher avec la police ce mercredi 19 mai, devant l'Assemblée nationale. "Moi qui suis le premier d'entre eux, d'abord je veux leur dire que je les soutiens" disait-il devant les micros. Mais, les soutenir pour quoi ? Aller marcher avec eux accélérera-t-il les procédures administratives ou judiciaires ? Peu probable, à moins peut-être qu'Eric Dupond-Moretti soit de la partie ! Les ministres ne sont-ils pas chargés de prendre les décisions plutôt que d'aller les réclamer dans la rue ?

À l'instar de Véran et ses applaudissements aux soignants, Darmanin ira taper des pieds, et des mains, pour mettre un peu de baume au coeur des policiers. Peut-être même qu'il ira lui-même scander "Darmanin, démission !" Mais qu'est-ce qui va changer ? Les tensions vont-elles redescendre ? Les violences se calmer ? Alors que les députés commencent à broncher et que certains militaires ne soutiennent plus le pouvoir, le ministre de l'Intérieur ne chercherait-il pas simplement à se mettre les forces de l'ordre dans la poche pour s'assurer que le pouvoir ne change jamais de camp ? Quoi qu'il en soit, sa présence fait déjà débat sur les réseaux sociaux :

Cela dit, il n'est pas le seul à vouloir s'attirer la sympathie des policiers. Le candidat PCF à la présidentielle Fabien Roussel, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, ainsi que le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella seront aussi présents. Continueront-ils longtemps à jouer sur l'émotion pour manipuler l'opinion publique, que ce soit celle des soignants, des gilets jaunes ou des forces de l'ordre ?

Ce que chaque citoyen attend d'un gouvernement, c'est de l'action, pas du violon.

À LIRE AUSSI

Image
Gérald Darmanin à Poissy dans les Yvelines, le 15 février 2021
Beauvau de la sécurité: les effectifs au cœur du premier déplacement de Darmanin
La question des effectifs policiers s'est imposée lundi au cœur des débats lors du premier déplacement en région du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin depuis le l...
15 février 2021 - 16:56
Image
manifestation police
Hommage au policier d'Avignon : un dispositif disproportionné pour encadrer un hommage de leurs camarades à Paris
Ils étaient près de 200 policiers à Paris, sur l’avenue des Champs-Elysées, dans la soirée du dimanche 9 mai pour manifester et rendre hommage au policier Éric Masson,...
10 mai 2021 - 17:39
Politique
Image
Stop état d'urgence sanitaire
Manifestation "Paris pour la liberté" : le rayon de soleil, avec Ingrid Courrèges
Ils ont pu manifester cette fois ! Le collectif "Paris pour la liberté" a surmonté les obstacles pour cette édition qui s'inscrivait dans le mouvement "World Wide Rall...
16 mai 2021 - 21:58
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine