Morts pour la France  ! dans une guerre contre un virus

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 11 mai 2024 - 17:17
Image
Morts pour la France
Crédits
Pixabay
Morts pour la France ! dans une guerre contre un virus
Pixabay

 « Merci à tous ces braves gens qui se sont battus au prix de leur vie et de leur santé en 39-45 pour l'avènement de ce que certains appellent le 4ème Reich (c'est un peu caricatural j'en conviens) : grâce à eux, et en leur mémoire, en France, le 8 mai, on ne travaille pas.

Quatre-vingts millions de morts, dont 56% de civils, devraient nécessairement pousser à la réflexion, et surtout cela fait cher le jour férié. Tout cela n'est rien, néanmoins, hélas, comparés à la guerre en cours que l’organisation autoproclamée « Nouvel Ordre Mondial » mène contre la population. « La Solution Finale » 2.0 que ces mafieux modernes, disciples dont on ne sait quelles forces obscures, ont décidé pour tous, de toutes confessions confondues, qui ne font pas partie de cette engeance criminelle, ceci avec pour arme de destruction massive principale le « vaccin » anti-covid et son assistant le virus de la covid.

L'expression « 4ème Reich » utilisée plus haut, est-elle malheureusement fort à propos ? » 

Voilà. C'est ainsi que j'avais prévu de commencer cet édito, un édito dont j'ai conservé le titre et qui, au départ, aurait dû être publié mercredi 8 mai 2024, à savoir le jour où on commémore en Occident ce qu'on appelle de manière inappropriée « la victoire des Alliés » sur les nazis. 220 000 militaires morts pour la France, plus de 10 millions de soldats en URSS et 180 000 américains.

En effet, si certes ce sont les Américains tous seuls qui ont défait les Japonais dans le Pacifique, s'agissant des Allemands ce sont les Russes qui ont fait l'essentiel du boulot. De fait, étant donné que c'est le 9 mai que les Russes célèbrent cette victoire, c'est le 9 mai que nous pourrions tous retenir comme étant la date officielle de « la défaite des nazis » (c'est mieux), grâce principalement aux Russes et grâce aussi aux Alliés occidentaux (sans oublier les autres nations, Européennes, Africaines et Asiatiques, qui même si elles n'ont pas été présentes en quantité d'hommes et matériel sur le champ de bataille, ont payé également un lourd tribu sur la période en nombre de morts).

Alors pourquoi ai-je renoncé à commencer cet édito de la sorte, vous demandez-vous certainement, et pourquoi ai-je finalement attendu aujourd'hui pour le publier ?

Premièrement parce qu'en dépit du fait qu'effectivement la redistribution des cartes en géopolitique en 1945, a posé les bases du « 4ème Reich » que subissent actuellement (1), les descendants de  « les braves gens qui se sont battus au prix de leur vie et de leur santé en 39-45», c'eût été un affront, offenser leur mémoire que d'en faire état le 8 mai, à savoir ce jour où, dès lors qu'on célèbre la fin de la barbarie nazie officielle obtenue grâce à ces personnes, on doit rendre hommage à ces personnes.

Et deuxièmement parce que, dans ce monde d’inversions accusatoires, de fausses vérités et de vrais mensonges, qui est le nôtre, en tant que fervent défenseur de l’information loyale, de la vérité, de l'équité et de la justice, jusqu'au bout (8 mai à 23 heures, 59 minutes et 59 secondes), j'ai cru qu'un hommage solennel allait être rendu par le Président de la République française à cette occasion. Oui un hommage à toutes ces personnes qui sont « Mortes pour la France ! » ou qui sont devenues infirmes « post-injection », c'est-à-dire pendant « la crise covid » (restrictions et vaccination), à savoir ce qu'il convient d'appeler « la période la plus sombre de notre histoire récente. » (Docteur Alwest).

Eh oui !

Leur sacrifice par le pouvoir en place dans l’intérêt général dans cette guerre contre le virus, le général en chef des Armées Macron, qui nous le répètera pas moins de 6 fois, exigerait normalement qu'on leur construisît un lieu de culte, qu'on leur érigeât un monument, et qu'on trouvât une date pour les honorer, toutes ces victimes.

Par exemple, on pourrait inaugurer une stèle à leur mémoire lors de la réouverture de Notre Dame dont la flèche ressemble à une seringue, et combiner cela avec une minute de silence observée en leur hommage, au début de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. Ceci nous offrirait en bonus une minute d'hommage rendu céans également au respect que le Chef de l'État doit avoir, en théorie en tout cas, pour le peuple français, et à la culture française, avant respectivement le discours que tiendra Emmanuel Macron ce jour-là, et aux élucubrations incompréhensibles qu'Aya Nakamura éructera ensuite, plus ou moins en rythme, pour le plus grand bonheur de tous ceux qui (Pierre Desproges) « sont béats d'admiration devant tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la merde. »

Suivant là les ordres donnés par « la Kommandantur européenne » (une Ursula Von der Leyen qui discute sans titre avec le PDG de Pfizer, mais lorsqu'il lui est demandé de produire ses SMS avec lui, ils se retrouvent détruits), avec le programme de vaccination (« Tous vaccinés, tous protégés ») qu'il a imposé en France, Emmanuel Macron a utilisé ce que le général Colin Powell aurait appelé « une arme de destruction massive » du virus, s'il avait eu à en parler devant les Nations Unies. Et cette fois-ci, il ne se serait pas agi d'une fake-news mais de la vérité.

En atteste, séries en cours, les dizaines de milliers de morts possiblement imputables au virus ou au « vaccin » anti-covid, et les centaines de milliers de cas d'effets secondaires recensés en pharmacovigilance dudit « vaccin », dont des infirmités handicapantes et irréversibles pour certaines, et qui sont d'autant plus gravissimes qu'elles affectent des enfants, des adolescents et des jeunes adultes, c'est-à-dire des personnes qui vont en souffrir cruellement durant des décennies et jusqu'à leur décès.  Des jeunes qui n’avaient aucun risque de mourir de la Covid

En cela, ceux de ces anonymes qui sont déjà passés de vie à trépas, méritent qu'à côté de la tombe du Soldat inconnu, on installe la tombe du « covidé ou vacciné inconnu », et qu'en dû hommage fait par la Nation à toutes les victimes de la covid et de la vaccination « anti-covid », le 14 juillet, on rallume cette flamme, en plus de l'hommage qui est rendu aux victimes de « la Grande Guerre » (14-18) et à celle d'après (39-45) avec le rallumage de la flamme du Soldat inconnu lors de la célébration de la Fête Nationale.

Ce serait une façon à la fois « digne » (pour ces victimes) et « intelligente » (pour leurs bourreaux : tant ceux qui les ont injectés que ceux qui les ont poussés à se faire piquer) de « tourner la page », à savoir passer à la suite sans avoir à devoir à payer pour leur forfaiture, payer le prix de leurs crimes. Après tout, les collabos de 39-45 n'ont-ils pas bénéficié d'une mansuétude d'un même acabit, par le truchement d'une même entremise à la Libération, et pareillement au nom de la cohésion sociale et du besoin d'aller de l'avant ?

Toutefois, il me semble qu'en cette occurrence, l'équité et la justice exigeraient que nous acceptions de tourner la page, uniquement si Emmanuel Macron et son gouvernement reconnaissent leurs torts. S'il admet publiquement, par exemple lors d'une allocution télévisée, que le programme de vaccination forcée qu'il a décidé pour tous ceux qui y ont cédé, était totalement injustifié et contraire à la mission fondamentale première de l'état, qui est de protéger l'intégrité physique de la population. Et de même pour les mesures draconiennes de restrictions de libertés (confinements, masques) qui n’ont pas prouvé leur efficacité.  Et c’est pour cela que sont « morts pour la France, les covidés ou vaccinés. »

Et comme en France la tradition veut que tout commence et finit en chanson, on pourrait s'inspirer de ces paroles de « Il faut tourner la page », de Claude Nougaro :

« Il faut tourner la page, aborder le rivage où rien ne fait semblant »

Mais bon, je crains que les macronistes en général, et Emmanuel Macron en particulier, ne soient « guerre » enclin à en convenir. Je dis cela en référence à cette analyse à leur sujet, que j'ai pu lire sur internet, ce 8 mai justement :« Discuter avec un macroniste en général, et avec Emmanuel Macron en particulier, c'est un peu comme jouer aux échecs avec un pigeon. À chaque fois, la partie se résume à ceci : le pigeon renverse toutes les pièces, chie sur le plateau, et se pavane fièrement comme s'il était vainqueur. »

Preuve qu'en réalité, sur internet, dans la sphère « complotiste » ne figurent pas que des conneries, n'en déplaisent à Rudy Reichstadt et Cie. Les maîtres incontestés et incontestables dans cette catégorie, et qui eux sont payés pour en dire, des conneries, grassement et sur nos impôts.

En mémoire « Aux morts pour la France » dans la guerre contre un virus lancée par Emmanuel Macron – 2020-2024 - 11 mai 2024 une date anniversaire pour les victimes de la guerre contre un virus et tous les mensonges. 

 

(1) outre la récupération par les Américains de nombreux scientifiques nazis ; dont le responsable du programme « V » (2) qu'ils ont bombardé (jeu de mots) responsable de la NASA ; cela est attesté par la nomination d'anciens officiers nazis à des postes clés de commandement de l'Otan, d'une part, et d'autre part par le fait que l'Union européenne, cette dictature d'une « élite » non-élue qui impose ses décisions contre la volonté des peuples, « l'Europe » que nous subissons durement en ce sens depuis le Traité de Lisbonne, cette Europe a été pensée et dirigée à ses débuts par d'anciens nazis. Ces criminels de guerre ont été choisis pour servir les desseins mondialistes dorénavant pleinement en place en Europe, assassins de l'autodétermination des peuples européens et des libertés publiques et individuelles. On a pu le constater avec les mesures que la Commission européenne a imposées avec pour prétexte une « crise » covid que, pour cette raison, beaucoup pensent avoir été fabriquée de toutes pièces. Instrumentée et institutionnalisée à effet despotique affiché, de donner une portée totale et absolue à la mainmise que la Commission européenne a sur les politiques étatiques intérieures, et de porter le contrôle de la population par les autorités, à un point qui est désormais supérieur à ce que la population européenne a subi pendant l'hégémonie nazie.

(2) les bombes volantes « V1 », « V2 » et « V3 » que les nazis ont envoyées sur l'Angleterre.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Francois Cluzet
Faites entrer, là, Cluzet
EDITO - Le 8 septembre 2023, invité principal de « C à vous » (France 5), François Cluzet avait déclaré ceci, en duo avec Anne-élisabeth Lemoine (1), la présentatrice ...
06 mai 2024 - 19:23
Opinions
Image
Sarkozy
Et si tu n'existais pas  ? Sur la ratification du Traité de Lisbonne
Dans la vidéo ci-dessous, Patrick André, ex-Président de Tribunal administratif et ex-Président de Cour administrative d'appel, ayant démissionné quand dans l'exercice...
05 mai 2024 - 15:51
Opinions
Image
piqure
Le virus de la guerre
Edito satirique - C'est un fait établi, revendiqué, même, par tous les intéressés : ils ont contracté le virus de la guerre. La guerre à tout prix (« Quoi qu'il en coû...
05 avril 2024 - 18:25
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.