Un Docteur Jekyll et Mister Hyde à la française  : Jérôme Marty aurait-il du vague à l'AME (1) ?

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 13 novembre 2023 - 14:00
Image
Marty
Crédits
Pascal Pavani / AFP
Le cher docteur Marty, grande gueule rémunérée de plateaux, semble aimer le conflit. Mais pour quels intérêts ?
Pascal Pavani / AFP

EDITO - Jérôme Marty est un médecin généraliste hyper médiatique. À tel point qu'on se demande à quels moments il officie dans son cabinet, dans la mesure où il esen direct et en continu ou presque, sur les plateaux des chaînes d'info continue ou dans les studios des radios mainstream.

Depuis le début de la crise Covid, Marty s'est fait le porte-voixtrès virulent (en bonne grande gueule...) des relais médicaux de la propagande d'État, dans un premier temps s’agissant des confinements, les couvre-feux, le port du masque et le dénigrement rageur des traitements alternatifs (hydroxychloroquine en tête), et ensuite – et surtout ! - concernant l'obligation vaccinale.

En effet, l'essentiel de la notoriété du Dr. Marty s'est construite sur ses positions radicales à l'encontre des voix médicales qui se sont opposées à la vaccination anti-Covid, principalement en raison de ses effets secondaires ("Les désinformateurs, il faut les foutre en taule !") et, pire encore, à l'endroit des personnes non-vaccinées, des citoyens que, dans leur totalité ou presque,il ne connaît absolument pas. Mais qu'il s'est pourtant permis de qualifier comme des criminels, des assassins, et de désigner comme les responsables de tous les maux dont souffre la société française...

Il a même osé déclarer le 18 juin 2021 : "On a plus d'un milliard de gens qui ont été vaccinés (). On a des milliers d’années de recul sur ce vaccin." Cette énormité dépasse de loin la communication de la DRESS (Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques) ou du ministère de la Santé, pourtant pas à un mensonge près, en témoigne leur slogan “Tous vaccinés, tous protégés”. Ou la récente sortie de l’actuel ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, pour qui les effets secondaires sont tout simplement inexistants. Oui, disparus, telle la colombe de Gérard Majax, alors que Cédric Villani, mathématicien et médaille Fields, ancien président de l’OPECST (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques), un temps rallié au macronisme, les a mis en évidence dans son rapport du 9 juin 2022. 

Ses positions ultra-radicales, Jérôme Marty les maintient aujourd'hui malgré les révélations du professeur Delfraissy, ex-président du Conseil scientifique dont il s'est fait, au mot près, lrelais durant la crise Covid, et qui depuis trois semaines fait état dans tous les médias de la fausseté délibérée des affirmations en faveur de la vaccination qui ont été proférées tant par lui-même que par l’appareil de propagande d'État ou les experts de plateaux.

Jérôme Marty n'est pas à un paradoxe près, loin s'en faut.

Il est la voix médicale qui s'est montrée la plus éminemment belliqueuse contre les non-vaccinées. Marty, président du SUFML (Syndicat union française pour une médecine libre !), s'est tenue à cette position au prétexte qu'il aurait reçu des menaces de mort suite à ses propos à l'encontre des personnes non-vaccinées.

Oui ! Celui-là même qui, sur tous les plateaux, a exigé en hurlant la radiation des médecins "anti-vax", ou celle des médecins qui soignaient des personnes non-vaccinées, et pour ces dernières l'interdiction d'accès aux hôpitaux.

Pourtant, tous les médecins dont il a demandé la radiation figurent parmi les 3000 soignants ayant fait publier le jeudi 2 novembre 2023, dans le journal Le Monde, une tribune dans laquelle ils appellent les élus à renoncer à tout projet portant atteinte à l’AME ou venant restreindre son périmètre . Et le Docteur Marty, qui s'est fait une application en suppositoire du serment d'Hippocrate en refusant de soigner les personnes non-vaccinées, a posté samedi 11 novembre 2023, ces quelques lignes sur :

Et voici l'engagement en question :

"Moi, médecin, déclare que je continuerai à soigner gratuitement les patients sans papiers selon leurs besoins, conformément au serment d'Hippocrate que j'ai prononcé. Je resterai indifférent à leurs conditions sociales ou financières, ainsi qu'à leur langue et leur nationalité. La déontologie prescrit le juste soin pour chaque personne qui me consulte. La sagesse dénonce la faute éthique et en passant l'erreur épidémiologique.

Patients d'ici et d'ailleurs, ma porte vous est ouverte. Et le restera.

 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, lettre

Description générée automatiquement

 

Décidément, Jérôme Marty n'a honte de rien. Tout comme les médecins signataires de cet engagement qui ont refusé de soigner les personnes non-vaccinées (et qui pour certains continuent de le faire). Sans doute, ces gens misent-ils sur le fait que les Français, dans leur immense majorité, et c’est malheureusement une réalité, ont la mémoire courte. Très courte. Trop courte. 

Commentant la sortie de Jérôme Marty, Arthur Leroux a publié un tweet qui en dit long sur l'un des signataires :

Cependant, le commentaire qui a le plus retenu mon attention est celui que l'association Verity France (2) a publié hier dans un tweet, et que je me permets de reprendre en guise de conclusion parce qu’il n’y a pas grand-chose à y ajouter :

 

(1) Aide médicale d'État.

(2) Association de victimes d'effets secondaires des vaccinations contre lCovid.

À LIRE AUSSI

Image
haut parleur
Le devoir d'informer
EDITO - Désolé à l'avance si certains d'entre vous sont surpris, voire choqués, par les propos que je vais tenir céans mais j'ai une excuse recevable. Et légitime : le...
10 novembre 2023 - 16:41
Opinions
Image
Rose Tatoo
Quand “Tatoo” (1), t'es prêt “Tatoo” pour ne pas (Ta)tout perdre...
EDITO - De par mon métier de journaliste et de ma fonction de directeur de la rédaction de France-Soir, j'ai eu pléthore d'occasions de rencontrer politiciens, journal...
03 novembre 2023 - 18:56
Opinions
Image
Riss
Riss : ce "Tocard m'a tuer"
EDITO - Étant donné que, sous leur direction, Charlie Hebdo était un journal d'investigation qui, à ce titre, a apporté et relayé des éléments factuels ayant permis de...
02 novembre 2023 - 18:12
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.