La monnaie, partie 7 : l'Euro

Auteur(s)
Charles de Mercy, pour FranceSoir
Publié le 03 octobre 2022 - 11:00
Image
La monnaie
Crédits
Pixabay
"C’est dire, si sans le dire, personne n’a jamais trop cru à l’Euro comme monnaie sérieuse."
Pixabay

TRIBUNE - Pour conclure cette série d’articles, on remarquera que l’Euro n’a été évoqué que de manière implicite, ni trop s’y attarder. La raison est simple. Sous le rapport de la monnaie est la contrepartie d’un territoire, le sort de l’Euro était réglé par cette définition. Comme il était d’ailleurs scellé dès l’origine et 2002 ; pourquoi s’y attarder ? 

Si vous vouliez le comprendre sans dépenser un temps précieux à lire des analyses monétaires sophistiquées qui n’ajoutent rien au fond de cette affaire-là, il vous suffirait de répondre à ces questions-là : savez-vous,  

  • Ce que mange un Européen ? 

  • Comment s'habille un Européen ? 

  • Quels sont les loisirs ou lectures préférés d’un Européen ? 

  • Et dans quel genre de maison un Européen peut-il bien vivre ? 

  • À quoi, aussi, ressemble l’intérieur d’un Européen ? 

  • Etc. 

Un Français ; un Italien ; un Allemand ; un Anglais ; un Polonais, etc., vous savez le dire avec plus ou moins de précisions selon la vie que vous avez menée. Mais un Européen, la réponse est cinq fois non : on ne peut pas dire ce qu’il mange, comment il s’habille, se détend ; quel est son style de logement, et à quoi ça peut bien ressembler à l’intérieur. 

Et pour cause : un Européen, ça n’existe pas en vrai.  

Partant de ce réalisme-là, comme vous n’avez pas de population constituée, eh bien, vous n’avez pas davantage, en miroir, de territoire qui ait une existence consistante. Vous l’avez l’évidence : un espace géographique fait d’une mosaïque de peuples et de territoires aux racines multimillénaires. Et des situations de fait, qui peuvent bien avoir des zones linguistiques cousines (saxons ; latins ; slaves, etc.) et, - par les effets anciens des religions en particulier -, des affinités de cultures.  

Mais pas de quoi constituer un territoire.   

De ce fait, la monnaie est la contrepartie d’un territoire conclut : l’Euro n’est qu’une fantaisie financière, perverse et mortifère, une simple Lettre de changes pour du commerce international, au profit de grands acteurs pour l’essentiel. Et une fantaisie qui est appelée à disparaître en même temps que l’Union européenne. Par la simple dislocation de cet appareil juridique, il faut maintenant l’espérer. Sous l’effet des divergences de plus en plus flagrantes des pays qu’il tente d’unifier sans aucun succès.  

J’ai d’ailleurs une anecdote rigolote à raconter, qui résumera tout.  

En 2002, l’Euro est lancé.  

En 2004, la Française des Jeux (FDJ) lance la loterie EuroMillions. En moins de 18 mois, c’est-à-dire juste le temps de goupiller une pareille affaire internationale, si complexe. Mais tout ça a commencé par un appel que je passais le 7 janvier 2002 vers 14 h à la responsable des nouveaux projets de la FDJ. Elle venait d’être recrutée pour ce faire. Et je la connaissais un peu, puisque je conseillais alors son employeur – Wikipédia ne dit pas tous les détails de l’exactitude des choses.  

Bref, le 7 janvier 2002 vers 14 heures, l’euro a été lancé depuis sept jours, et à la rentrée des vacances de Noël, je suis aussi énervé qu’excité. Alors, j’appelle cette responsable pour lui dire, très précisément, « Ok Caroline, tu as vu l’Euro ? C’est lancé ! Si tu veux, on fait comme tout le monde à danser sous les flonflons. En même temps, l’Europe, ça n’existe pas en vrai [et je lui pose les questions citées plus haut]. Pour les gens, l’Europe, l’U-E, ce n’est qu’un gros tas de subventions. Du pognon, du gros, gros pognon. Parfait pour une méga loterie, avec l’emballage Vive l’Europe ! pour faire passer le tout ».  

Dix-huit mois après, EuroMillions était lancé. 

En devenant dans l’année l’une des plus grosses loteries au monde.  

Mais la chose vraiment extraordinaire, c’est que tout le monde n’y a vu que du feu… voici :  

En 2002 donc, la France et l’Allemagne principalement avaient lancé l’Euro avec force de conviction proclamée à la face du monde. Mais la FDJ était alors une annexe de Bercy, une dépendance du ministère des Finances : rien, mais rien de ce qui s’y passait ne pouvait s’y produire sans son accord. Et les fonctionnaires de ce ministère, ceux qui avaient donc entièrement fabriqué l’Euro, ils étaient capables d’arrêter n’importe lequel des jeux de la FJD (Rapido par exemple) sur un seul ordre, ni aucune considération économique.  

Dès qu’ils pensaient que c’était malvenu, indécent, ou bien dangereux pour les joueurs. 

Là, non : en moins de 18 mois, l’Euro sacralisé avait été transformé en douce en billet de loterie par leur annexe, moyennant force de paradis fiscaux (1). Et tout ce dispositif ne leur a posé aucun problème, mais vraiment aucune question. Aucune.  

Pas même d’ailleurs à la Presse française, qui n’a jamais soulevé l’étrangeté de toute cette situation qu’elle vit se produire sous ses yeux : sitôt né, l’euro était devenu une loterie.  

C’est dire, si sans le dire, personne n’a jamais trop cru à l’Euro comme monnaie sérieuse. 

À commencer par le public, chez qui EuroMillions n’a été que le succès foudroyant d’un gros tas de pognon.  

 

Note : 

(1) EuroMillions intègre Monaco, Andorre, Luxembourg, le Liechtenstein… Au départ aussi de sa création, parce qu’il fallait trouver un compromis entre x règles fiscales en Europe et faire circuler l’argent sans trop de frottements (…), cette loterie a également été montée sur le fondement de Trusts un peu partout. Des structures juridiques pas franchement marquées par la transparence ou une fiscalité très orthodoxe.

 

Charles de Mercy est analyste, président de BulletPoint, inventeur de la sémio-morphologie (2008), une méthode d’analyse du langage.

À LIRE AUSSI

Image
La monnaie
La monnaie, partie 6 : une anecdote 
TRIBUNE - Des lecteurs penseront sans doute que, si rien ne change, nous nous dirigeons vers une dictature épouvantable.   Puisque nous avons partagé par cette série ...
30 septembre 2022 - 14:50
Opinions
Image
La monnaie
La monnaie, partie 5 : la théorie moderne de la monnaie
TRIBUNE - Voyons maintenant tout le contraire de ce qui a été lu jusque-là.   Pour commencer, résumons un peu les principaux traits de la Théorie Moderne de la Monnai...
29 septembre 2022 - 12:00
Opinions
Image
La monnaie
La monnaie, partie 4 : éléments de la TRM, la Théorie Réaliste de la Monnaie
TRIBUNE - À prendre l’économie d’un pays par la monnaie est la contrepartie d’un territoire, la première chose à constater est que, partout dans le monde, il est impos...
22 septembre 2022 - 14:05
Opinions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.