Assurance chômage : Attal fait cavalier seul

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 30 avril 2024 - 17:16
Image
Attal
Crédits
Pirou / AFP
Gabriel Attal lors de sa visite à la Foire aux Bulots à Pirou, dans le nord-ouest de la France, le 27 avril 2024
Pirou / AFP

La nouvelle annonce du premier ministre Gabriel Attal avait fait couler beaucoup d’encre en désignant une future réforme de l’assurance-chômage. D’abord annoncée pour l’automne, elle se fera finalement plus tôt que prévu, le 1er juillet 2024. Un phénomène bien rare dans l’administration française. Une chose était certaine, celle-ci se ferait sans la concertation des partenaires sociaux. Encore une fois, le gouvernement préfère faire cavalier seul sans questionner le terrain. Le savoir empirique ne semble vraiment pas faire le poids dans les esprits du gouvernement Macron face aux savoirs théoriques des néopoliticiens et analystes.  

Cette nouvelle réforme porte déjà la certitude de ne pas figurer comme une révision à la hausse. Les craintes soulevées après l’annonce du déficit ne font tendre que vers des économies. Celle-ci serait l’occasion selon le premier ministre d’« inciter davantage à la reprise d’emploi ».  

La secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, laisse cependant fuiter quelques informations auprès du Parisien. « Catherine Vautrin nous a seulement cité la piste du différé d’indemnisation spécifique, indiquant qu’elle préférait cette mesure visant surtout les cadres, à celle d’un durcissement de la durée d’affiliation » affirme-t-elle.  

Par ailleurs, le sujet du délai de carence est lui aussi évoqué parmi les mesures impactées. Il pourrait ainsi être rallongé en cas de licenciement ou de rupture conventionnelle. Alors, ce délai de carence est annoncé comme pouvant empêcher un cadre licencié de toucher ses indemnisations les huit premiers mois. Aujourd’hui, le délai maximal est de six mois pour les cadres.  

Une source interrogée par Le Parisien aurait admis que cette mesure « aurait un impact immédiat en termes d’économies pour l’assurance-chômage. De plus, le gouvernement pourrait montrer qu’il tape sur les plus riches et pas sur les plus précaires. » De quoi faire d’une pierre deux coups.  

Une concertation serait cependant prévue avec les syndicats à la mi-mai. Mais les consignes sont claires, il ne s’agit-là que de donner son avis, sans garantie que les propos tenus soient pris en compte pour la constitution du projet de loi.  

À LIRE AUSSI

Image
Macron
Dans un discours “adressé aux Français” à la Sorbonne, Macron “gesticule” sur l’Europe sur un ton électoral
Emmanuel Macron était de retour hier, jeudi 25 avril, à la Sorbonne pour y prononcer un discours, sept ans après sa première allocution dans cette université. Cette fo...
26 avril 2024 - 10:23
Politique
Image
Radio france
Contrôle éditorial ou censure ? la directrice de France Inter revendique ses partis pris pour « servir l’intérêt général »
À l’occasion de l’émission « C médiatique » présenté sur France 5, la directrice de France Inter depuis août 2022, Adèle Van Reeth, philosophe de profession, revient s...
23 avril 2024 - 16:20
Politique
Image
affiche de campagne
Elections européennes : La candidate qui ne savait faire sans retouches photo
À l’ère des petits complexes face aux réseaux sociaux, une élue écologiste crée la polémique en retouchant son affiche de campagne pour les européennes. La politicienn...
19 avril 2024 - 16:44
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Blair
Tony Blair : de Bagdad à Davos, du caniche de Bush à un ersatz de Schwab
PORTRAIT CRACHE - Après avoir traîné son flair politique façon caniche de Bush sur les champs de bataille irakiens, Tony Blair, l'avocat devenu Premier ministre a su t...
15 juin 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.