Chronique N°81 – « Faut-il encore vacciner contre le delta ou pour un rhume banal (Omicron) ? »

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 31 décembre 2021 - 12:10
Image
pesty 81 2
Crédits
iStock / FS
"Les revues médicales devraient être beaucoup plus exigeantes qu’elles ne le sont sur la qualité et la complétude des données de survie publiées."
iStock / FS

Le 30 novembre dernier, le tribunal de Namur, capitale de la Wallonie (Belgique), suspendait le Covid Safe Ticket (CST), aussi appelé "passe sanitaire". Une décision qui faisait suite à une requête en référé déposée, entre autres, par l'association belge  "Notre Bon Droit", très engagée sur le plan des libertés, qui estimait que "l'exercice de bon nombre des libertés fondamentales [était] empêché par l'usage du CST, de manière disproportionnée et en violation du droit européen".

Dans son rendu, le tribunal a constaté la "contrariété apparente" du décret adopté le 21 octobre, élargissant l'usage du CST à certaines activités de la vie courante. Il a aussi souligné que les "diverses normes semblent contrevenir au principe de proportionnalité des mesures restrictives de liberté qu'elles renferment par rapport aux buts poursuivis".

Le pouvoir exécutif de la Région wallonne a ainsi été condamné à prendre toutes les mesures qu'elle estimera appropriées pour mettre un terme à cette situation d'illégalité. Cette décision, si elle n'a pas fait la une des journaux, n'a pas non plus manqué d'être saluée par de nombreuses personnalités, dont la députée européenne du Rassemblement National Virginie Joron, que nous avions rencontrée le mois dernier :

Le gouvernement wallon réagit tardivement

Absent des débats en première instance, le gouvernement wallon a décidé de faire appel. L'audience s'est tenue mardi 21 décembre devant la Cour d'appel de Liège, qui rendra sa décision le 7 janvier prochain, en présence d'une foule de manifestants venus soutenir l'association "Notre Bon Droit".

En attendant, l'appel n'étant pas suspensif, la Région wallonne est censée s'acquitter d'une astreinte de 5 000 euros par jour, à défaut d'avoir respecté le jugement rendu en première instance.

À LIRE AUSSI

Image
François Pesty, chronique 80
Chronique N°80 – « Omicron, le nouveau microbe qui affole les hyper-précautionnistes de principe »
CHRONIQUE — Je ferai dans les prochains jours une demande devant l’Académie française d’entrée dans le dictionnaire du mot « précautionniste ». J’en donne la définitio...
12 décembre 2021 - 12:38
Opinions
Image
HAS Vaccin Pesty 79
Chronique N°79 – « Les dévoiements de la HAS à propos de la troisième dose »
CHRONIQUE — La Haute Autorité de Santé (HAS) a été créée sur trois principes fondateurs : l’indépendance, la rigueur scientifique de ses décisions et la transversalité...
28 novembre 2021 - 13:25
Opinions
Image
François Pesty, chronique 78
Chronique N°78 – « On ne peut dire qu’Emmanuel Macron ne s’en est pas si mal sorti, que la situation était compliquée. Ce n’est pas vrai ! »
CHRONIQUE — Débriefing de la neuvième allocution présidentielle au cours de la pandémie.Le 7 novembre 2021, moins de 48 heures avant l’allocution présidentielle, dans ...
20 novembre 2021 - 16:38
Opinions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.