La monnaie, partie 8 : les cryptomonnaies 

Auteur(s)
Charles de Mercy, pour FranceSoir
Publié le 12 octobre 2022 - 17:40
Image
La monnaie
Crédits
Pixabay
"La monnaie est la contrepartie d'un territoire".
Pixabay

TRIBUNE - Quand on parle de monnaie, évoquer les cryptomonnaies ou les cryptoactifs est un exercice un peu obligé. Pour autant, on doit dire que la monnaie est la contrepartie d’un territoire, qui permet de conclure que ces actifs ne sont que des fantaisies : Internet n’est pas, et ne sera jamais, un territoire - bien moins encore que l’Union européenne.  

On racontera tout ce qu’on voudra sur le cyberespace, l’espace numérique, le métavers, etc. En réalité, ce ne sont que des manières de parler. Autrement dit, pas grand-chose en rapport avec le réel. Ce qui se constate très simplement : depuis l’origine, la grande difficulté de tous les acteurs d’Internet, c'est que, autant, ils peuvent avoir l’argent de leurs clients, mais jamais les clients eux-mêmes. Ceux-ci n’y ont presque aucune fidélité sur rien. Motif pour lequel d’ailleurs, les mêmes acteurs focalisent une bonne partie de leurs ressources sur tous les mécanismes de captation et de fidélisation de leurs clients, toujours un peu vaporeux. Y compris par des procédés complètement pervers.  

Si donc vous avez l’argent, mais des clients ni très présents, ni très fidèles, on peut en déduire que l’espace que vous prétendez être est en fait plutôt… vide.  

Il s’y passe plein de choses bien entendu. Mais autant que dans le métro par exemple.  

Qui n’est qu’un territoire que pour les SDF… 

Un pas plus loin, si vous observez attentivement l’univers des cryptomonnaies jusque-là, vous devriez parvenir assez vite à cette idée : « c’est un monde d’argent-rien-à-foutre ». 

Oui, de l’argent-rien-à-foutre.  

Sous ce rapport, vous pouvez aussi bien comprendre les appellations bigarrées des monnaies qu’on y trouve et leurs mécanismes bizarroïdes ; les profils cocasses ou les comportements exotiques des gens qui s’en occupent ; les crashs et les escroqueries insensés qui s’y produisent, en dizaines de milliards… ; comme, finalement, toute cette spéculation délirante qui marque les cryptomonnaies. Ou, encore, le fait que ce marché-là est apprécié des mafias et d’autres criminels. Des gens pour qui l’argent est un rien à foutre généralisé, vu les manières (trafics, drogues, prostitutions, hacks…) dont ils le gagnent ; il leur faut juste pouvoir le blanchir pour en faire enfin de l’argent sérieux (…). 

Entre de l’argent-rien-à-foutre et un territoire sans substance, la monnaie est la contrepartie d’un territoire n’est vraiment pas prête de se produire un jour dans le monde des cryptoactifs. 

Autant il est difficile de fournir une autre description de cet univers, autant on peut remarquer que les technologies informatiques et sécuritaires mises en œuvre par les cryptomonnaies sont, elles, très intéressantes. En tant que telles, c’est une informatique plus qu’intelligente. Même s’il y reste encore des difficultés à régler, du côté des volumes d’opérations traitables en particulier.  

Le malheur, c’est que tout ça est appelé à être réglementé, à la hache si besoin.  

Et que pour l’heure, ce qu’il restera de ces technologies est, selon toute probabilité, destiné à plutôt servir les visées maléfiques de la TMM, la Théorie Monétaire Moderne ou quelque chose de ce genre-là, cf. article 6. Sous l’égide de Banques Centrales et de groupement d’États pour qui l’anéantissement des libertés des territoires et celle de leurs populations est en train de devenir une seconde nature obligée.  

Oui, les technologies hautement sécuritaires des cryptomonnaies leur iront comme un gant.  

 

Charles de Mercy est analyste, président de BulletPoint, inventeur de la sémio-morphologie (2008), une méthode d’analyse du langage.

À LIRE AUSSI

Image
La monnaie
La monnaie, partie 7 : l'Euro
TRIBUNE - Pour conclure cette série d’articles, on remarquera que l’Euro n’a été évoqué que de manière implicite, ni trop s’y attarder. La raison est simple. Sous le r...
03 octobre 2022 - 11:00
Opinions
Image
La monnaie
La monnaie, partie 6 : une anecdote 
TRIBUNE - Des lecteurs penseront sans doute que, si rien ne change, nous nous dirigeons vers une dictature épouvantable.   Puisque nous avons partagé p...
30 septembre 2022 - 14:50
Opinions
Image
La monnaie
La monnaie, partie 5 : la théorie moderne de la monnaie
TRIBUNE - Voyons maintenant tout le contraire de ce qui a été lu jusque-là.   Pour commencer, résumons un peu les principaux traits de la Théorie Moderne de...
29 septembre 2022 - 12:00
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.