"Prendre le chemin inverse" : lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle 2022

Auteur(s)
Jean-Pierre G., pour FranceSoir
Publié le 25 février 2022 - 14:05
Image
Lettre ouverte candidats
Crédits
DR
Que vous lirez peut-être...
DR

TRIBUNE — Madame, Monsieur, vous avez déclaré votre souhait de candidater à la présidence de la République…

En conclusion d’un de mes articles… j'avais recensé une quinzaine de points non exhaustifs, qui m’apparaissaient essentiels face à la maltraitance et aux insultes que votre prédécesseur (actuellement non déclaré) a fait subir aux citoyens français, rabaissés au rang de sous-citoyens, et face au conflit qu’il a tenté de susciter entre vaccinés et non-vaccinés.

Je les développe, me limitant ici aux éléments liés à la Covid-19… en espérant votre adhésion à cette analyse, ainsi que votre soutien :

1. Que vous teniez compte du fait que cette maladie, la Covid-19, n’est grave que pour les personnes âgées ou avec comorbidités :

Nous attendons de vous une réforme de fond dans les Ehpads. Actuellement, les résidents, prisonniers condamnés sans faute, vaccinés par pression et ruse, et néanmoins contaminés, isolés de leurs voisins, certains à peine nourris, ne pouvant recevoir que peu de visites de leurs proches… meurent seuls. Qui souhaite les prendre en compte ?

Une prophylaxie existe : vitamines C + D + Zinc, si nécessaire Ivermectine. Parlant de traitements préventifs, souhaitables et souhaités, évitons le Rivotril assassin. Combien de morts a-t-il déjà causé ?

2. Abandon de toute forme de vaccin anti-Covid pour les enfants, qui ne craignent rien de cette maladie (sauf cas particuliers et exceptionnels).

Vaccinations inutiles, contraires à l’éthique, irresponsables et surtout dangereuses, et néanmoins promues par des toubibs à la botte des laboratoires. Une myocardite n’a rien d’anodin… À 92 %, les cellules cardiaques ne se régénèrent pas. Combien d’insuffisances cardiaques et de décès devons-nous subir avant de réagir ?

Voir aussi : Robert Malone : son plaidoyer contre la vaccination des enfants

3. Idem pour les femmes enceintes ou susceptibles de l’être.

On leur fait croire, horrible chantage, que la Covid tuera leur bébé. Sachez que le VAERS américain rapporte qu'il y a eu « plus de morts fœtales au cours des 11 derniers mois qu’au cours des 30 dernières années. »

Notre ministre de la Santé affabule comme il a affabulé sur la toxicité cardiaque de l’hydroxychloroquine… mais qui le croit encore ?

4. Stop aux confinements qui accroissent les contaminations, se révèlent psychologiquement et physiquement tueurs, et aux couvre-feux et restrictions inutilement vexatoires (debout-assis, ridicule fermeture des rayons ameublement et articles sportifs, maquillage et décoration, gros électroménager, fleurs, livres, CD, DVD, vêtements et chaussures, rayons des jouets interdits). Sérieux ? En rire ou en pleurer ?

5. Arrêt des tests RT-PCR non fiables et ruineux (presque un milliard d’euros en décembre 2021).

6. Stop aux masques inutiles… Ils ont osé imposer ces passoires sur les plages ! C'est indiqué sur les boîtes que ces masques n’arrêtent pas les virus...

En particulier chez les enfants en classe, et évidemment au sport et en récréation… Combien d’enfants tristement punis sans vraie raison sanitaire ? Combien d’enfants échouant, incapables de lire derrière leurs lunettes embuées ? Il faut permettre le développement social et l’induction du système immunitaire de nos petits. Lorsque le système immunitaire est insuffisamment stimulé auparavant, par des agents microbiens, il dévie vers des réactions allergiques…

7. Refus des passeports sanitaires ou vaccinaux, ou vert, ou certificat numérique, ou peu importe leur nom, que les politiques actuels nous imposent bien qu’ils soient inutiles. C'est une immonde caste créatrice d’apartheid.

Le plus grave : accès à l’hôpital et aux cliniques (et en Ehpad et maisons de retraite) conditionné à la présentation d’un passe sanitaire datant de moins de 24 heures… Quasi impossible… Il s'agit là d'une répugnante atteinte à la santé de nos concitoyens, souvent les plus âgés ou les plus en détresse.

Il faut aussi maintenir accessibles les commerces, restaurants, grands centres commerciaux, lieux de culture et de cultes… sans passe. Comment imaginer une efficacité alors que le métro bondé, lui, reste ouvert à tous !

8. Candidat(e)s, nous souhaitons votre positionnement sur les traitements précoces, ainsi que votre repositionnement quant aux médicaments anciens. Redonnez la liberté de prescrire aux médecins !

Il faut soigner les malades ! Hydroxychloroquine ou Ivermectine, Azithromycine ou Doxycycline... Comme dans de si nombreux pays, que nous croyons naïvement inférieurs ! Ces traitements sont efficaces et peu onéreux, mais certains d’entre vous finissent par les croire toxiques parce que les firmes, par le biais des médias, vous l’ont seriné durant deux ans du matin au soir !

Le médecin choisit le traitement. Et nous, patients, choisissons le médecin.

9. Rappelons que l’autorisation de mise sur le marché provisoire des vaccins est fondée sur... l'absence de traitement ! Réexaminez les contrats en levant les interdits.

Nous souhaitons la liberté de vaccination, mais non aux "vaccinations" dangereuses à ARN messager (Pfizer, Moderna), à ADN (à venir) ou à adénovirus de type AstraZeneca et Janssen, ces deux derniers étant des OGM. Tous issus de firmes multi condamnées et corruptrices…

Lire aussi : "PfizerGate" ? Révélations sur des essais cliniques falsifiés par le triptyque Pfizer - Ventavia - FDA

Les nanoparticules de Pfizer et Moderna, qui véhiculent l’ARN messager vaccinal, sont pro-inflammatoires. Elles ne restent pas localisées au point d’injection, se répandant quasi partout dans l’organisme.

L’ARN messager injecté est profondément modifié pour ne pas être repéré par notre système immunitaire et rendre cet acide nucléique durable. Un ARN en lui-même toxique, à l’origine de thromboses. Le PEG associé, sorte d’antigel, induit des réactions anaphylactiques. Le lipide cationique également présent dans les nanoparticules s’attaque au foie.

Tous ces prétendus vaccins sont fondés sur la production, par notre corps, durant au moins 60 jours (sans doute plus), de quantités non précisées de pointes de virus (Spike) à effets délétères : sur les cellules endothéliales tapissant l’intérieur des vaisseaux avec thromboses + sur les cellules du cœur avec myocardites + sur les cellules cérébrales avec dégénérescences multiples dont Creutzfeldt-Jakob et autres maladies à prions et AVC + sur le système immunitaire avec syndrome d’immunodéficience acquis et réveil de virus dormants (causes de zona par exemple). Les perturbations gynécologiques, elles aussi, sont patentes et négligées.

Lire aussi : Vaccination et troubles menstruels : de nombreuses femmes témoignent d'effets secondaires

Le Novavax et le Corbevax quant à eux, consistent en l’injection directe de la Spike délétère.

Nous découvrons aujourd’hui que la double vaccination à ARN messager accroit la proportion des Covids longs, la multipliant d’après une étude par 2,3.

Les ARNm transformés en ADN, ou les ADN vaccinaux, sont susceptibles de s’intégrer dans notre matériel génétique avec risques de cancers, de maladies auto-immunes et de transmission à la descendance… Le nier est une énormité scientifique. On vous a menti, tout simplement.

Lire aussi : Immunité, vaccins, effets indésirables, traitements : l'analyse de Jean-Marc Sabatier

Tous les biologistes connaissent les réactions croisées avec d’autres virus ARN (rétrovirus et lentivirus) et même à ADN (causes d’hépatites), spumavirus et autres, les gènes REV et Line, les télomérases et polymérases. Et, ils vous expliqueront comment les ARN et ADN des « vaccins », grâce à de nombreuses rétrotranscriptases et ligases présentes ou véhiculées dans nos cellules, peuvent rentrer dans nos chromosomes et y persister de génération cellulaire en génération cellulaire, mais aussi à l’encontre de nos descendances.

Ne confondez pas avec de véritables vaccins, qui ont fait leurs preuves à l’encontre de maladies graves, même si des accidents regrettables existent, avec ceux que l'on nous sert aujourd'hui.

Pareillement, ne confondez pas les non-vaccinés, certes réfractaires à ces thérapies géniques, avec des "anti-vax", ou avec des arriérés en plein délire, alors qu’ils sont justement mieux informés que ceux qui osent les insulter, croyant se faire mousser devant une caméra.

Les « vaccins » proposés ou imposés, même à triples doses, ne protègent pas de la contamination (la facilitant les premières semaines… phénomène des anticorps facilitants = ADE) et de la transmission à autrui, vaccinés ou non. La prétendue protection contre les formes graves est une invention des firmes, répétée par des médecins de plateaux, perroquets bardés de conflits d’intérêts, et certains journalistes peu scrupuleux ou ignorants.

N'oubliez pas que les personnes qui se font vacciner sont initialement non malades, et que le bénéfice pour eux devrait être infiniment plus grand que le risque encouru… Des promotions sont à envisager — en cas d’impossibilité ou de refus de traitements préventifs — uniquement si nécessaires, pour les vaccins inactivés (Valneva par exemple) ou sans matériel génétique du type CoVepiT. Curieusement, ils sont français tous les deux, mais sont absents en France ! Un comble !

10. Poursuivre ceux qui ont volontairement empêché les traitements.

Sans parler de la désormais tristement célèbre Hydroxychloroquine, ce fut aussi le cas pour l'Azithromycine. Maintenant, même la vitamine D est dans les radars ! Ne décorons pas l'incurie et tentons de voir combien de décès nous aurions pu éviter. En assainissant, par exemple, les conseils de l’Ordre dévoyés, le ministère de la Santé ou encore les institutions qui sont censées nous servir de garde-fous. Tentez d’éliminer les conflits d'intérêts et la corruption avérée, y compris en vous intéressant de près au Conseil scientifique, dont les délibérations devraient être publiques.

11. Sanctions contre les médias usines à fake news.

Les éditorialistes, journalistes et toubibs de télévision, menteurs qui distillent délibérément la peur et omettent de déclarer leurs conflits d’intérêts en totale illégalité.

Lire aussi : Conflits d'intérêts : à partir de douze on a un foyer épidémique ?

Il faut, dans de telles situations, s'entourer de vrais scientifiques spécialistes, pas de rhumatologues ou néphrologue qui n’ont pas entendu parler de vaccins depuis leurs études et ignorent tout du contenu des seringues.

12. Prenez le temps de vous informer avec d'autres études que celles que l'on vous sert sur un plateau, comme ce fut le cas du Lancet sur l’Hydroxychloroquine, qui s'est révélée totalement frauduleuse, mais a été exploitée avec célérité pour interdire les traitements médicamenteux.

13. Sans oublier la réintégration des personnels médicaux suspendus.

Avec rattrapage, indemnités et lettres d’excuses de l’État, bien évidemment. La suppression de lits et l’éviction de personnels soignants sont les véritables raisons des retards et blocages hospitaliers, qui durent d'ailleurs depuis des années déjà. Les non-vaccinés ne sont en aucun cas responsables. Il s'agit simplement d'une ignoble accusation qui, chiffres à l’appui, se retourne maintenant contre leurs accusateurs.

Il faut prendre enfin le chemin inverse de vos prédécesseurs, destructeurs de l’hôpital public.

Madame la candidate, Monsieur le candidat, chacun pourra ainsi se positionner en fonction de vos réponses. Pour ma part, citoyen lambda, je serai particulièrement attentif à vos réponses et les transmettrai fidèlement aux 40 000 personnes qui me suivent, ainsi qu'aux associations auxquelles j’appartiens.

Avec mon profond respect.

Jean-Pierre G., professeur agrégé.

À LIRE AUSSI

Image
Election présidentielle
Election présidentielle et signatures : les "candidats hors système" en difficulté
La course aux 500 parrainages requis pour se qualifier au grand rendez-vous démocratique du 10 avril 2022 bat son plein, le 4 mars étant la date butoir pour réunir l’e...
18 février 2022 - 12:44
Politique
Image
Olivier Véran et Barbara Pompili, lors de la séance de questions au gouvernement, le mardi 15 février 2022
Passe vaccinal : Véran prévoit une instauration des restrictions sanitaires dans la durée
Lundi 22 février, Olivier Véran a été auditionné au Sénat par la commission d’enquête sur l’adéquation du passe vaccinal à l’évolution de l’épidémie de Covid-19. L’occ...
24 février 2022 - 20:37
Politique
Image
McKinsey Sénat Les Infiltrés
"Les Infiltrés" : l’ouvrage qui expose au grand jour la connivence entre État et cabinets de conseil
Dans « Les Infiltrés », ouvrage publié chez Allary éditions ce 17 février, Matthieu Aron et Caroline Michel-Aguirre, grands reporters à L’Obs, révèlent le détail d’un ...
21 février 2022 - 13:10
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.