Mona Ozouf juge et condamne Didier Raoult : le contre-populisme intellectuel des bien-pensants

Auteur(s)
Christophe Lemardelé, pour FranceSoir
Publié le 31 mai 2021 - 11:50
Image
Mona Ozouf
Crédits
France 5
Mona Ozouf
France 5

Dans l’émission C à vous de France 5 du 28 mai, l’historienne Mona Ozouf a osé affirmer que Didier Raoult était « un personnage atroce » et même « un criminel »… Le sens des mots est-il à ce point perdu pour porter une telle accusation envers un chercheur et médecin en activité et qui a déployé tant d’énergie avec ses collaborateurs de l’IHU Méditerranée face au covid, pour tester, soigner, publier, séquencer, etc. ?

Pour dénoncer ce qu’Axel Kahn nomme « populisme scientifique », l’intellectuelle se montre contre-populiste à la manière de Michel Onfray qui pourfendait Freud et la psychanalyse il y a dix ans en se complaisant dans la critique outrancière, sans nuance. Or, la nuance doit être le propre de l’intellectuel non populiste, sinon, c’est à désespérer de la pensée... Jean-Paul Sartre était-il un criminel en ne dénonçant pas les atteintes terribles aux libertés dans les démocraties populaires et le régime soviétique ? Qui est criminel ? Celui qui relativise les bienfaits des vaccins anti-covid ou celui qui en connaît les risques et ne les dénonce pas suffisamment ?

Sur la même chaîne, mais dans une autre émission le 28 avril (C ce soir), le même Axel Kahn a clairement énoncé que le vaccin AstraZeneca était dangereux pour les jeunes et que lui le savait dès le début… Il a même dit que l’Agence européenne du médicament, pour ce vaccin, avait été « à côté de la plaque » et même qu’elle avait « fait de la propagande » pour le promouvoir. Le physicien Etienne Klein, qui était à ses côtés, de même que l’animateur de l’émission, ne semblait pas en croire ses oreilles, lui qui avait encore vanté la réussite scientifique des vaccins nouvelle génération un matin juste avant sur France Culture...

Or, qui a accusé le président de la Ligue contre le cancer de jeter la suspicion sur la vaccination ? Personne. Qui l’a accusé de n’avoir pas alerté suffisamment tôt, avant qu’un jeune étudiant en médecine de Nantes ne baigne dans son sang, des dangers de ce vaccin ? Personne. Tout occupé, selon ses tout récents dires sur France Inter – décidément, France ceci, France cela… -, à faire de sa mort prochaine « un chef d’œuvre », il ne sera pas interrogé de cette manière car il appartient au camp du « bien », celui, pour Mona Ozouf et bien d’autres, qui ne dit que des demi-vérités pour le bien commun. Que ce bien commun comporte une part d’ombre doit donc être tu, même si celle-ci tue...

Sur le plateau, aux côtés d’Ozouf et de l’historienne Michelle Perrot, la philosophe Cynthia Fleury n’a pas réagi alors qu’elle vient d’écrire un livre sur le ressentiment et qu’elle s’exprimait sur la fraternité. Quelle fraternité pourra exister quand tant de ressentiments se trouveront exacerbés, quand la liberté de chacun est mise en cause sans discussion au nom d’une immunité collective aléatoire et impossible à atteindre, et pour une maladie faiblement létale ?

Ozouf s’exprimait sur la liberté dans l’émission mais elle est toute prête à ce que des jeunes la sacrifient sur l’autel de la déraison et de la haine d’autrui quand celui-ci pense et agit différemment de la doxa scientifique et médicale et de la bien-pensance politique et intellectuelle actuelle. Ne jamais parler des effets secondaires graves de vaccins rejoint en substance la manière dont des intellectuels minimisaient les inconvénients inhérents aux régimes totalitaires communistes pourtant fondés sur une conception du… bien commun. Ce « bien commun » imposé et non démontré ni même justifié est une atteinte grave à nos libertés.
 

Christophe Lemardelé est enseignant et historien.

À LIRE AUSSI

Image
Macron 12 mars
Quand la science devient technocratique
TRIBUNE - S’il est des sciences qui sont traditionnellement regardées avec distance et ironie, ce sont bien les sciences sociales et humaines. Elles ne sont en effet n...
15 mars 2021 - 19:30
Opinions
Image
conspiracy
Pourquoi nous sommes devenus complotistes
Tribune : Depuis le début de la crise sanitaire, on entend la répétition de deux termes, plus encore qu’avant cette crise : populisme et complotisme. Bien des position...
09 novembre 2020 - 15:09
Opinions
Image
Perronne livre
Perronne : covid et charge politique
LECTURE - Il serait souhaitable que tout candidat et candidate à la présidentielle lise le second livre du professeur Christian Perronne consacré à la crise sanitaire ...
05 avril 2021 - 23:47
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.