On a retrouvé Philippe Martinez : la révolution arrive, elle a pris l'escalier

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

On a retrouvé Philippe Martinez : la révolution arrive, elle a pris l'escalier

Publié le 30/08/2021 à 19:21
©AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A
 
HUMEUR - Des avis de recherche avaient circulé sur les réseaux sociaux : mais où sont donc passés les syndicats depuis le début de cette crise ? À cette question nous n'avons pas la réponse, mais quand même une bonne nouvelle : Phillipe Martinez est de retour, et il n'est pas content. 
 
Le 29 août 2021 est un jour qui fera date dans l’histoire, la grande. À 17h01, la France a appris dans l’édition en ligne du Parisien que Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, avait été retrouvé vivant et qu’il se portait bien. Interviewé par le quotidien, le syndicaliste qui semblait en forme, teint hâlé et moustache fournie, n’a rien révélé des mystères qui entouraient sa disparition. Exil ? Enlèvement ? Retraite spirituelle ? Jeûne thérapeutique dans les lointaines contrées sibériennes ?
 
Quel que soit le motif de sa disparition, on imagine le choc qu'a dû représenter pour le pauvre homme le retour à la réalité. Tant d’évènements se sont produits en France depuis deux mois, l’extension du pass sanitaire à tous les domaines du quotidien, l’obligation vaccinale des soignants, des pompiers, la suspension du salaire des récalcitrants, la rupture de contrat, la privation des allocations chômage etc. 
 
Hibernatus, back from the dead
 
Mais c’est un vaillant Philippe, et dès qu’il a eu vent de l’iniquité de ces mesures qui attaquent au cœur les droits des travailleurs, et plus généralement ceux des Français dans leur ensemble, son sang contestataire n’a fait qu’un tour. No Pasaran ! Branle-bas de combat ! Sortez les drapeaux du grand soir, les rouges et les noirs ! Banderoles et merguez pour tous, ça va péter ! 
 
« La CGT est contre le pass sanitaire » a-t-il ainsi affirmé au quotidien en ligne sans ciller. Une attaque frontale en règle, l’artillerie lourde. Mais ce serait mal connaître le plus célèbre syndicaliste de France que d’imaginer qu’il se serait arrêté là : « J’ai rendez-vous jeudi avec Jean Castex. Ça sera l’occasion de lui expliquer pourquoi la CGT est contre. » Choc !
 
À la poursuite d'Octobre rouge
 
On sent la révolution qui gronde, et cette charmante idée d’un rendez-vous avec un Premier ministre à la légendaire agilité intellectuelle est promesse d’un échange fécond. Quel qu’en soit le résultat, ça ne s'arrêtera pas là puisqu'un autre rendez-vous est pris pour une manifestation de protestation : « Elle aura lieu début octobre. » Malheureusement le leader syndical n’a pas précisé octobre de quelle année, ni après combien de réunions intersyndicales ou de goûters à Matignon.
 
Mais rendons à César ce qui appartient à César, la CGT a beaucoup fait depuis le début de la « crise sanitaire » pour lutter contre les dérives d’un gouvernement en surchauffe autoritaire. Les Français confinés, masqués, blâmés, interdits de travailler, de manifester… mis à l’amende au gré des humeurs d’un conseil scientifique à la légitimité démocratique inexistante. Tout cela a fait réagir la CGT très très fort et depuis des mois le syndicat n'hésite pas à monter au front pour lutter contre l'indicible et exiger... des masques gratuits.
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"On est à ça !"

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir