La samba chiraquienne de Malto : le tube de l’été de "tous les Français" est politique !

Auteur(s)
Gilles Gianni, France-Soir
Publié le 02 septembre 2023 - 11:30
Image
Chirac Malto
Crédits
Malto - illustration : Joblin
Cet été, le YouTubeur Squeezie a permis de remettre au goût du jour une petite pépite musicale.
Malto - illustration : Joblin

POLITICO-MUSIQUE - Le 8 mai 1995, Jacques Chirac vient de remporter l’élection présidentielle. La course à l’Élysée a été fratricide à droite. D'un côté les partisans du plus célèbre Corrézien amateur de bière, de l’autre ceux d’Édouard Balladur, dont l’image plus guindée et austère a fini par déplaire à l’électorat. Alors qu'il doit réunir sa famille politique, le nouveau président choisit bien ses mots et s'adresse à"tous les Français". Sa déclaration tombe dans les oreilles de Malto, un musicien surpris par le flow chiraquien. Une musique lui vient sur un air de samba, pour l'accompagner. Un concept est né : reprendre des discours électoraux ou politiques pour en faire des chansons. Une réussite, avec de sacrées pépites. Cet été 2023, grâce au YouTubeur Squeezie, "Je serai le président de tous les Français" a cartonné sur les réseaux sociaux. Dernière production en date de Malto : "America First", avec un Donald "mugshot" Trump ultra-funk, au son très princier.

Si Chirac a connu des périodes d’impopularité peu communes, du fait de tensions socio-économiques non résolues (chômage, désindustrialisation...), de réformes impopulaires synonymes de casse du service public (ce qui lui vaut une cohabitation) ou encore d’affaires de corruption (affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris, affaire des marchés publics franciliens...), ce président de la République au double mandat conserve dans le cœur des Français une certaine sympathie.

Un musicien transforme un discours de Chirac en tube 

Salué pour sa non-intervention lors de la deuxième guerre d’Irak, capable de coups d’éclat comme dans les rues de Jérusalem, de reconnaître la responsabilité de l’État français dans la Shoah ou d’instaurer la journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition, il laisse derrière lui quelques jalons populaires. Après tout, Chirac rappelle une période médiatique bien moins agitée et une France politico-sociale plus apaisée. En somme, une époque qui évoque l'unité d'un pays, avec un chef d'État qui veut être le "président de tous les Français".

"Je serai le président de tous les Français" promet d'ailleurs Chirac en mai 1995, dans un discours tenu juste après son élection. Des propos et un style qui n'échappent pas au musicien Malto. Ce discours, il l'a découvert "un peu par hasard", alors qu'il a "la guitare en main". Il raconte : "Je me suis dit ‘c’est drôle, il swingue vachement bien, quelle voix’". Rapidement, avec l'inspiration lui vient un son, puis toute une chanson. "J’étais tordu de rire", se souvient-il.

Le morceau samba "Je serai le président de tous les Français" voit le jour. Une idée aussi, celle de reprendre des discours électoraux pour composer de la musique dans tous les genres. Le mini-album "Belle Campagne" est signé chez EMI. Face A, Chirac. Face B, Jospin avec "Aux Français et aux Françaises", cette fois façon samba de roda. Une version medley existe, avec de savoureux moments à découvrir avec comme guest Jean-Pierre Chevènement ou Arlette Laguiller, dont les savoureux loops sont à ne pas louper. 

Trouver le bon moment 

Sur sa chaîne YouTube, Malto Musique, Malto enchaîne "Viva Mélenchon" à la sauce salsa, "Moi président", pour Hollande, dans un surprenant style country. Il y a aussi "J’ai le cuir solide, Pénélope" pour Fillon, en mode reggae (impossible de ne pas rire). 

Il livre même un... "Funky Macron" : si l’on peut apprécier l’effort technique qui parvient à transformer le discours à bout de souffle d’un candidat en un idiome funk tout droit sorti des années 70, le morceau ne fait pas réellement le même effet cette fois. Avec une certaine logique : Macron est encore aux affaires et son mandat n’est pas aux yeux de beaucoup de citoyens Français une valse tranquille... Si le morceau avec Jacques Chirac fonctionne bien, c’est aussi grâce à cette image de bonhomme sympathique.

C’est un label qui lui "a demandé d'en faire d'autres". À l'époque, Malto prépare "pas mal de candidats aux élections, mais pas tous. Le plus dur étant de trouver le bon moment d'un discours." En effet, il faut un gimmick, un mot dont on se souvient, un passage clef. Pour les droits, une demande est faite aux premiers intéressés, Chirac et Jospin : "Le label avait des contacts et leur a demandé verbalement leur autorisation. Ça a été semble-t-il assez facile. C'était en 2002." 2002 ? Mais comment de telles pépites ont été laissées dans l’ombre si longtemps ? Le remix samba date de 2016. Et si celle-ci cumule près de 3 millions de vues, personne ne connaît vraiment Malto...

C’est un célèbre YouTubeur, Squeezie, qui le remet au goût du jour au début de l’été. Cet amateur de jeux vidéos aux 18 millions d’abonnés a entendu le morceau lors de l’une de ses performances. Littéralement scotché, il ne peut plus le faire sortir de sa tête. Voilà "Je serai le président..." qui fait le buzz cet été et le tour des réseaux sociaux, en premier lieu Tik-Tok. Malto s’en étonne : "Mon fils m'avait parlé de Squeezie et d'autres YouTubeurs, mais là c'est une surprise totale. C'est un auditeur de YouTube qui m'a averti !"  

Un musicien dans l’ombre qui vaut le détour(nement)

Malto a composé pour le théâtre et la publicité (il faut bien faire vivre la famille), mais aussi pour d’autres artistes comme Michèle Hendricks, Lou Saintagne ou Lulu Borgia. Il réalise des créations "souvent latino, mais aussi pop ou même classique, voire un mélange de tout ça !" Il croit en ses chansons, mais "faute de développement et de production, ça s’est un peu épuisé". Il est quelque peu délaissé par l’industrie musicale. À l’époque du CD Belle Campagne, EMI n’a pas suivi... Il a collaboré longtemps "avec des Poulidor de la chanson", aux côtés d’artistes "qui ont du talent, mais pas de succès." Aujourd’hui, il est "très libre" et "compose pas mal pour guitare", depuis quelques années. 

Aujourd’hui, où trouver la musique de Malto ? "Nulle part ! C'est dommage !", regrette-t-il. "On peut l'écouter sur les plateformes comme Deezer Spotify Youtube Apple music et autres." Un petit malin a même essayé de lui piquer la paternité de "Tous les Français..." Les droits, la propriété, la chasse gardée, ce n’est pas son truc. Mais tout de même : "J'ai dû attendre 10 ans pour avoir le droit de réenregistrer ma chanson pour moi. Au départ je m'en foutais un peu, mais quand j'ai vu qu'une personne l'avait mis sur YouTube sans me le demander et se vantait d'avoir fait cette musique... Cela m’a agacé... J'ai compris et j'ai ré-enregistré la chanson avant de la mettre en ligne. Moi, j'aimerais bien qu'une major ressorte les titres !", lance-t-il.  

Et si l’une de ces dernières commandait de nouvelles chansons basées sur l’actualité ? De façon à détendre l’atmosphère qui règne actuellement en France, tout le monde en serait ravi. Malto fait des prouesses en la matière avec son dernier titre, livré hier vendredi 1er septembre, avec la mobilisation d'"un personnage sulfureusement funky" : Donald Trump !

Le morceau, très bien réalisé une nouvelle fois, semble s'inspirer de Prince (particulièrement pour le solo guitare), tendance Gil Heron-Scott. La musique adoucit les mœurs, elle apaise aussi la politique. Et elle en a rudement besoin, des deux côtés de l'Atlantique.

À LIRE AUSSI

Image
Oliver Anthony
États-Unis : Un fermier américain devient célèbre en chantant contre les élites
DÉPÊCHE — Publiée sur YouTube le 11 août dernier, "Rich Men North of Richmond" a pris mardi la 1ʳᵉ place du classement Billboard Hot 100 et la tête des ventes. Son aut...
25 août 2023 - 16:20
Culture
Image
The Cure Robert Smith
Que nous dit "Endsong", chef d'œuvre de The Cure, sur notre époque ?
CULTURE - Dans The Cure: retour gagnant, nous écrivions que la chanson "Endsong", un chef d’œuvre de requiem rock," marquera l’histoire comme un reflet sublime de la n...
12 mars 2023 - 22:30
Culture
Image
Michel Sardou sur la scène du Palais Omnisport de Bercy, le 12 décembre 2012 à Paris
Michel Sardou a donné son dernier concert, il dit adieu à la musique
Préférant revenir sur les planches du théâtre, Michel Sardou vient de mettre un terme à sa carrière de chanteur en donnant jeudi soir son dernier concert. C'est à La S...
13 avril 2018 - 12:32
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.