Au milieu de la nuit, l'Assemblée se rendort : le pass sanitaire est adopté

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Au milieu de la nuit, l'Assemblée se rendort : le pass sanitaire est adopté

Publié le 12/05/2021 à 11:22 - Mise à jour à 12:14
LCP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Au milieu de la nuit, vers une heure du matin, l'Assemblée nationale a finalement procédé à un second vote sur l'article 1er du projet de loi sur la sortie de crise. Entre temps, près de 80 députés se sont joints à l'hémicycle, la moitié d'entre eux étant des membres de LREM. Par ailleurs, après avoir voté contre la première version du texte, le MoDem s'est finalement réaligné avec la majorité au second vote, donnant un résultat de 205 votes pour et 85 votes contre. Pour les convaincre, le gouvernement a simplement changé son texte sur une ligne, accordant les manettes au Premier ministre jusqu'au 30 septembre seulement, au lieu du 31 octobre.

Philippe Gosselin, député LR, s'attristait au bout du combat : "les problèmes demeurent. Toutes les réponses n'ont pas été données, très loin s'en faut." Il déplore par ailleurs un "sentiment de manque d'écoute, de mépris". Il n'est pas le seul à faire ce triste constat sur les manquements démocratiques. Certains dénoncent les manoeuvres de la majorité, d'autres l'absentéisme de l'opposition :

Après avoir expédié les autres articles du projet de loi, l'Assemblée nationale envoie donc le texte au Sénat, qui votera à son tour le 18 mai.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Dupont-Aignan

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-