Avant la sentence du Conseil constitutionnel, les initiatives se multiplient

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Avant la sentence du Conseil constitutionnel, les initiatives se multiplient

Publié le 03/08/2021 à 18:07 - Mise à jour à 19:25
AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le Conseil constitutionnel rendra sa décision sur la loi relative à la gestion de la crise sanitaire, et en particulier sur la question brûlante du passe sanitaire, ce jeudi 5 août. L'échéance approche, et les initiatives de contestation se multiplient. 

L'appel au boycott du collectif "Les pendus"

Le collectif « Les Pendus » est un mouvement apolitique qui réunit des commerçants, des artisans et des indépendants souhaitant faire entendre leur voix. Le 3 août 2021, le collectif a appelé dans un communiqué de presse, à résister à la loi évoquant le passe sanitaire votée au Parlement. Pour cela, il demande aux établissements recevant du public de laisser les rideaux baissées jeudi 5 août, date à laquelle le Conseil constitutionnel doit rendre public son examen du projet de loi. Le collectif précise que cette action pourra être prolongée selon le rendu du Conseil constitutionnel et que d’autres actions plus dures pourront être menées. 

Cet appel à la mobilisation s’adresse aux commerçants, artisans, restaurateurs, cafetiers, professions libérales et de manière générale à tout établissement recevant du public.
 
Le collectif estime qu’une atteinte grave aux libertés fondamentales et individuelles a été entreprise. Les établissements recevant du public ne peuvent accepter d’exercer un tri de leur clientèle en appliquant des mesures discriminatoires, relevant d’un régime "digne de l’apartheid".
 
Le collectif invite ces établissements à afficher clairement leur position sur leurs vitrines, en reprenant ce visuel : 
 
Ainsi, les établissements favorables au passe sanitaire seront visibles par tous, et le collectif appelle à boycotter ces établissements, en invitant les citoyens à ne plus s’y rendre. 
« D’autres actions suivront pour que la liberté de tous, vaccinés et non vaccinés, ne soient plus un sujet de division, ni de répression. » préviennent Les Pendus dans le communiqué.
Des rassemblements organisés par le collectif Peuple Libre
 
Dans le cadre de son opération "Été de Résistance", le collectif Peuple Libre organise des rassemblements contre le passe sanitaire tout au long du mois d'août sur le territoire national. Le premier d'entre eux aura lieu à Vannes ce jeudi 5 août à 18h sur l'Esplanade du Port, concomitamment au rendu de la décision du Conseil.
Pour Rémi Tell, porte-parole du collectif, "il est fondamental de sensibiliser les Français aux enjeux du Pass durant la période estivale, compte tenu de ses implications pour les salariés dès la rentrée."
 
 
La manifestation pacifique organisée par "Paris pour la liberté" refusée par le préfet Lallement
 
Le collectif "Paris pour la liberté" demande également aux citoyens de se mobiliser contre le passe sanitaire. Ils ont organisé plusieurs manifestations et sit-ins, non sans peine : la déclaration de la manifestation statique devant le Conseil constitutionnel, faite dimanche dernier à 11h45 pour les 3, 4, et 5 août de 9h à 18h, a été jugée "hors délai" dans un premier temps par le préfet de police de Paris. Invoquant le délai de trois jours francs, le préfet a d'abord refusé l'ensemble des manifestations, avant d'autoriser finalement le rassemblement dès la fin du délai, soit mercredi 4 août à partir de 11h45. Le collectif entend "mettre la pression" devant le Conseil constitutionnel, place André-Malraux au Palais Royal :
Une illustration que les différentes mobilisations, toujours plus nombreuses le week-end, ne se cantonnent pas aux rassemblements du samedi, et que les divers collectifs ne désarment pas.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Désolé, nous ne participerons pas à l'apartheid"

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-