"On casse d'abord du bamboula puis du bougnoul..." dénonce Christiane Taubira, qui soutient Theo

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 10 février 2017 - 21:15
Image
Christiane Taubira buste veste rouge
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
L'ancienne garde des Sceaux a condamné les propos racistes de Luc Poignant sur Twitter.
©Charles Platiau/Reuters
Après la sortie de Luc Poignant, syndicaliste Unité SGP-FO, jugeant l'insulte raciste de "bamboula" "à peu près convenable", les réactions ont été nombreuses. Christiane Taubira a laissé éclater sa colère sur Twitter.

L'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira a dénoncé ce vendredi 10 sur Twitter les propos d'un responsable syndical policier pour qui l'insulte "bamboula" était "à peu près convenable".

"On casse d'abord du bamboula puis du bougnoul puis du jeune puis du travailleur puis du tout-venant", a fustigé Christiane Taubira sur son compte Twitter.

 

 

Jeudi 9, Luc Poignant, syndicaliste Unité SGP-FO, avait estimé, sur le plateau de l'émission C' dans l'Air sur France 5, que le qualificatif "bamboula" restait "à peu près convenable".

Ses déclarations ont suscité l'indignation, notamment celle du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux qui a condamné ces propos.

Alors que l'affaire Théo continue d'alimenter les débats, ce syndicaliste était interrogé sur les rapports entre jeunes des quartiers sensibles et forces de l'ordre.

Mardi 7, Christiane Taubira avait déjà tweeté en soutien au jeune Théo: "Seule l'exemplarité est républicaine. A défaut, la défiance frappe toute l'institution #AvecTheo".

Le 2 février, Théo, 22 ans, a été gravement blessé à coups de matraque par des policiers à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Un des quatre policiers qui procédaient alors à son interpellation a été mis en examen pour viol, les trois autres pour violences.

Dans la classe politique, Christiane Taubira n'est pas la première à réagir. Mais sur Twitter, femmes et hommes politiques ne sont pas les seuls à avoir signifié leur colère et leur honte. Les personnalités ont également apporté leur soutien à Théo après les déclarations limites de Luc Poignant.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.