Daniel Cohn-Bendit très sceptique sur la possibilité d'une primaire à gauche

Daniel Cohn-Bendit très sceptique sur la possibilité d'une primaire à gauche

Publié le 06/04/2016 à 08:41 - Mise à jour à 08:43
Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'idée d'une primaire de la gauche semble vouée à l'échec selon Daniel Cohn-Bendit. Pour lui, Nicolat Hulot serait le "seul à pouvoir rassembler".

Il avait pourtant plaidé pour une primaire de la gauche et des écologistes. L'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit semble avoir révisé sa position, en effet il a déclaré dans un entretien au journal Le Monde mardi 5: "mon intime conviction, c'est que les primaires à gauche ne sont plus possibles".

Il juge également que seule une candidature de Nicolas Hulot aurait la capacité de rassembler des écologistes et "en partie des socialistes", "lui seul aura la capacité de rassembler des écologistes, en partie de socialistes et même des centriste". Problème, ce dernier semble avoir écarté pour l'heure l'idée d'une participation à une primaire et même celle d'une candidature en 2017.

Pour justifier son nouveau positionnement Daniel Cohn-Bendit a expliqué que "le climat politico-culturel rend infaisable cette bonne idée. C'était une proposition juste, qui aurait pu permettre à la gauche et aux écologistes de sortir par le haut du marasme dans lequel nous nous trouvons". Et d'ajouter que: "étant donné ce qui s'est passé autour de la déchéance de nationalité et de l'accueil des réfugiés, trouver une position commune entre la gauche sociale-libérale et une partie de la gauche, en passant par les écologistes, me paraît pratiquement impossible".

Pour autant, Cohn-Bendit n'abandonne pas le combat pour faire émerger une primaire à gauche en vue des présidentielle de 2017. Le 16 avril, il sera présent au forum "Notre Primaire", organisé par le journal Libération au Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La primaire à gauche n'est "plus possible" pour Daniel Cohn-Bendit.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-