Eric Dupond-Moretti, une plainte des magistrats tend un peu plus la situation du Garde des Sceaux

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 21 décembre 2020 - 11:03
Image
Eric Dupond-Moretti, le garde des Sceaux visé par une plainte
Crédits
Alain JOCARD / AFP
Le garde des Sceaux objet d'une plainte des magistrats !
Alain JOCARD / AFP

Les magistrats ont décidé de franchir un nouveau pallier en portant plainte contre le garde des Sceaux, Eric Dupond Moretti. Une plainte qui risque de bloquer la Justice à court ou moyen terme.

Depuis sa nomination en tant que Garde des Sceaux au début de l’été dernier, « Acquitator », surnom donné à Eric Dupond Moretti, concentre l’opposition des magistrats. Les propos apaisants du nouveau Ministre de la Justice n’ont pas calmé les récriminations des magistrats, et une nouvelle étape vient d’être franchie.

Les conflits d’intérêts du Garde des Sceaux, entre fantasmes et réalité ?

Pour résumer sommairement la situation, les magistrats reprochent à l’ex-avocat de se servir de sa fonction pour régler des comptes. On pense bien évidemment à l’histoire des fadettes, et en tant qu’avocat, M Dupond Moretti avait alors dénoncé des « méthodes de barbouzes » à l’encontre du Parquet National Financier. Mais on se souvient aussi de la plainte, qu’Acquitator avait déposée conte un juge pour des propos tenus sur une chaine télévisée.

Quelques semaines plus tard, alors qu’il était devenu Garde des Sceaux, des enquêtes disciplinaires étaient décidées à l’encontre de ceux, que M Dupond Moretti fustigeait quelques semaines auparavant.

Une plainte qui pourrait conduire à un blocage de la Justice ?

Les magistrats ont immédiatement dénoncé des conflits d’intérêt, alors que la Chancellerie se bornait à souligner que les procédures étaient respectées en toute indépendance. Pour calmer la situation, le premier Ministre signait même un décret pour éviter tout risque de suspicion envers son Ministre.

Cela n’aura pas atténué les tensions, puisque le Syndicat de la Magistrature et l’Union Syndicale des magistrats ont déposé une plainte, le 16 décembre dernier, contre Eric Dupond Moretti pour « prise illégale d’intérêts ». Et lors de la conférence de presse, Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature, était, on ne peut plus clair :

En tant que ministre, il a exercé ses prérogatives pour poursuivre ses actions punitives. Il a cherché à se faire justice lui-même

Si la Chancellerie affirme être sereine face à ces accusations et déclare prouver l’honnêteté des différentes procédures, cette plainte aura des conséquences plus lourdes encore, risquant de rendre impossible toute discussion et négociation dans les semaines et les mois à venir. La justice souffrirait-elle alors d’un blocage total ?

 

À LIRE AUSSI

Image
Cour suprême
Elections générales US : course contre la montre, la Cour suprême ne veut pas s’en mêler
La Cour joue-t-elle à Ponce Pilate en rejetant la motion extraordinaire menée par le Texas et soutenue par 16 autres états, contre 4 états clés où se sont déroulées le...
18 décembre 2020 - 14:01
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don