L'association "Anticor" privée de son agrément par le tribunal administratif

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 23 juin 2023 - 12:40
Image
Anticor
Crédits
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Jean-Baptiste Soufron (G) et Elise Van Beneden (D), avocats d'Anticor, tiennent une conférence de presse à l'Élysée, le 4 octobre 2022.
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

DÉPÊCHE — Vendredi 23 juin, sur Twitter, l'association "Anticor" annonçait avoir perdu son agrément suite à un jugement du tribunal administratif. Elle dénonce "une atteinte grave à la démocratie, ainsi qu'aux libertés associatives".

En théorie, l'agrément gouvernemental permettant à l'association d'agir en justice devait durer jusqu'au mois d'avril 2024. Mais, suite à un recours "en excès de pouvoir" datant de juin 2021, le tribunal administratif a coupé court aux prolongations.

Lire aussi : La justice pourrait priver l'association "Anticor" de son agrément

Deux heures après l'annonce, le mot-dièse #JeSoutiensAnticor fait figure de proue dans les tendances Twitter. Sur le réseau, alors que l'on vient d'apprendre la dissolution du mouvement "Les Soulèvements de la Terre", la gauche est en ébullition. Sandrine Rousseau accuse le coup : "Sans contrepouvoirs, plus de démocratie. Et la situation devient réellement inquiétante en France."

Réaction d'Elise Van Beneden, à notre micro.

Au-delà du retentissement médiatique que cette annonce peut avoir, il s'agit aussi d'évaluer les conséquences de la fin d'Anticor en termes judiciaires. Bien qu'elle ait demandé un différé dans le temps des effets en cas d'annulation, l'association explique que la décision du tribunal s'applique "avec effet rétroactif au 2 avril 2021". Cela signifie que les affaires récentes dans lesquelles Anticor joue un rôle prépondérant pourraient être sabotées. "De nombreuses affaires en cours, au plus haut niveau, pourraient être menacées si Anticor perdait sa capacité à se porter partie civile au nom de tous les Français", avait mis en garde Elise Van Beneden, présidente de l'association.

Intervention d'Elise van Beneden lors de la conférence du 23/06/2023.

À LIRE AUSSI

Image
Baldan et Protat
SMSGate, QatarGate, soupçons de corruption... : face aux affaires, Ursula von der Leyen peut-elle se maintenir à la présidence de la Commission européenne ?
L'ENTRETIEN ESSENTIEL - Après avoir déposé une plainte pénale visant la présidente de la Commission Européenne le 6 avril 2023, le lobbyiste Frédéric Baldan récidive. ...
08 juin 2023 - 10:25
Vidéos
Image
Eva Kaili
Soupçons de corruption au Parlement européen : une vice-présidente écrouée, le Qatar impliqué
Deux eurodéputés, dont la vice-présidente du Parlement européen, la socialiste grecque Eva Kaili, ont été interpellés depuis vendredi à Bruxelles. Ils sont soupçonnés,...
11 décembre 2022 - 20:05
Politique
Image
TP Loi et Politique
La justice pourrait priver l'association "Anticor" de son agrément
DÉPÊCHE — Le tribunal administratif de Paris pourrait annuler vendredi l'agrément judiciaire accordé à l'association d'anticorruption Anticor, qui lui permet d'agir en...
11 mai 2023 - 11:25
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.