La démission de Taubira prive Hollande de sa "dernière caution de gauche", dit Apparu

Auteur(s)
Propos recueillis par Pierre Plottu
Publié le 27 janvier 2016 - 12:28
Image
Benoist Apparu.
Crédits
©François Guillot/AFP
Le projet de réforme "qui n'est que symbolique" de la Constitution aura coûté à François Hollande sa "dernière caution de gauche" au gouvernement, selon Benoist Apparu.
©François Guillot/AFP
La démission de Christiane Taubira est la conséquence de la "supercherie intellectuelle" qu'est le projet d'extension de la déchéance de nationalité, dit Benoist Apparu. Contacté par "FranceSoir", l'ancien ministre et proche d'Alain Juppé estime que ce départ fragilise François Holland et le prive de sa "dernière caution de gauche".

"C'est assez peu surprenant". La démission de Christiane Taubira, rendue publique ce mercredi 27 en début de matinée par l'Elysée, ainsi que son remplacement à la Justice par le député PS du Finistère Jean-Jacques Urvoas, n'est pas une surprise pour Benoist Apparu, comme pour beaucoup. Mais elle pourrait coûter cher au président.

Pas une surprise, donc, la faute à l'opposition franche manifestée par la garde des Sceaux contre le projet d'inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les binationaux, ce dernier mot ne devant toutefois pas être gravé dans le marbre, a-t-on appris mardi 26. Publiquement, elle a ainsi jugé l'efficacité de la mesure "absolument dérisoire" pour lutter contre le terrorisme, se faisant de nouveau héraut de la contestation interne au PS contre François Hollande.

Et comme un ministre "ça ferme sa gueule ou ça démissionne", rappelle Benoist Apparu, contacté par FranceSoir, citant la célèbre formule de Jean-Pierre Chevènement, le départ de la ministre de la Justice semble donc logique compte tenu de l'importance donnée par le président à ce texte. "Une réforme qui n'est que symbolique", souligne toutefois Benoist Apparu contacté par FranceSoir et dont "la majorité des constitutionalistes disent qu'elle n'a pas besoin d'être inscrite" dans la loi fondamentale de la République.

Pour celui qui fait parti du premier cercle constitué par Alain Juppé en vue de la primaire de la droite, François Hollande apparaît comme le grand perdant, "fragilisé" par ce départ. Le président perd ainsi sa "dernière caution de gauche" dans un gouvernement qui ne serait devenu "qu'un ensemble représentant les courants du PS".

 

À LIRE AUSSI

Image
Christiane Taubira sur le parvis de l'Elysée.
Christiane Taubira démissionne, remplacée par Jean-Jacques Urvoas
Christiane Taubira, opposée à la réforme constitutionnelle de la déchéance de nationalité, a remis sa démission à François Hollande, qui l'a acceptée, a-t-on appris ce...
27 janvier 2016 - 11:00
Politique
Image
Christiane Taubira, François Hollande et Manuel Valls
Démission de Christiane Taubira: les premières réactions
Suite à la démission de la ministre de la Justice Christiane Taubira, les premières réactions politiques sont tombées. Si le gouvernement se fait discret, l'opposition...
27 janvier 2016 - 11:57
Politique
Image
Benoist Apparu.
Benoist Apparu: la crise des réfugiés, sans précédent depuis 1945
"Nous n'avons pas connu ça depuis 1945", dit Benoist Apparu à propos de la crise des réfugiés. En attendant une résolution politique du conflit syrien, le maire de Châ...
10 septembre 2015 - 11:29
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine