La prostitution sur Internet peu menacée par la nouvelle loi

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 06 avril 2016 - 19:22
Image
Prostitution Silhouettes Femmes
Crédits
©Pixabay
La prostitution sur Internet risque d'être peu impactée par la nouvelle loi.
©Pixabay
Alors que la proposition de loi socialiste renforçant la lutte contre la prostitution devrait être adoptée ce mercredi, il y peu de risque que cette loi menace les personnes qui vendent leur corps librement sur Internet. Un contrôle automatique est aujourd'hui "impossible" car le "risque d'erreur" serait trop grand.

"Mec viril très chaud pour réel sexe", tarif "150 euros/heure": sur internet, vendre son corps se fait librement. Sans grande menace à attendre de la loi sur la prostitution, que l'Assemblée nationale devait adopter ce mercredi 6.

Près de 5.600 escorts hommes offrent leurs services sur planetromeo.com, site de rencontre gay. Ladyxena.com, l'un des multiples portails d'escorts féminines, permet de sélectionner sa partenaire selon sa ville, son "ethnie", son âge "minimum" ou "maximum", sa "taille de bonnet" ou encore ses "cheveux". "Comme les sites sont basés à l'étranger, ils ne peuvent pas les faire tomber", commente toutefois Thierry Schaffauser, représentant du Syndicat du travail sexuel (Strass), lui-même référencé sur planetromeo.

La proposition de loi sur la prostitution, dont la mesure phare prévoit la pénalisation des clients, et qui sera définitivement adoptée mercredi après un long parcours parlementaire et d'âpres débats, comporte bien un volet internet. Son article 1 imposera aux hébergeurs et fournisseurs d'accès de mettre en place un système permettant aux utilisateurs de signaler des contenus frauduleux. Information qu'hébergeurs et fournisseurs d'accès devront ensuite impérativement rapporter aux autorités.

Mais un tel dispositif, qui existe déjà pour lutter contre la pédophilie et le terrorisme, se prête mal à la lutte contre la prostitution, remarque Olivier Ertzscheid, chercheur en sciences de la communication. La grande partie des pages pédopornographiques ou djihadistes bloquées le sont en effet via des algorithmes. Or un tel contrôle automatique est "impossible" pour la prostitution car le "risque d'erreur" serait trop grand, observe-t-il. Et d'expliquer: une machine ne peut faire la différence entre une femme dénudée et une prostituée dans une posture lascive. La "modération humaine" est davantage envisageable, mais vérifier tous les contenus nécessiterait "énormément de monde", note M. Ertzscheid.

D'autant que les escorts passent déjà un temps "incroyable" à placer et déplacer leurs annonces aux quatre coins de la toile, une activité qui peut leur prendre "plusieurs heures par semaine", constate Laurent Mélito. Pour ce sociologue, qui étudie le milieu depuis des années, épurer le net de la prostitution relève de "l'illusion totale". "Les sites de rencontre type Meetic sont un des grands paramètres de mise en relation entre prostituées et clients. Puis les gens se téléphonent. Comment contrôlez-vous ça ?", s'interroge-t-il.

Sur wannonce.com, un portail généraliste, une jeune femme propose "un instant de tendresse et de câlins" entre adultes ayant "la tête sur les épaules", le tout accompagné de photos d'elle en petite tenue. Impossible a priori de déterminer s'il s'agit de prostitution ou de la quête d'un rendez-vous galant. Idem pour cette sollicitation d'un "homme prévenant et attentionné", qui aimerait "rencontrer une femme douce pour des massages naturistes... partagés".

"Les gens tapinent partout : sur les petites annonces, les chats, dans la rue, dans les cafés... c'est incontrôlable", réagit "Flo", salariée de Grisélidis, une association de santé pour travailleurs du sexe basée à Toulouse. Alors que, selon les estimations officielles, la France compte de 30.000 à 40.000 prostitué(e)s, aucune statistique ne permet de dire combien d'entre eux/elles oeuvrent sur internet. A titre d'exemple, Grisélidis estime qu'en Midi-Pyrénées, où près de 500 femmes se vendent dans la rue, presque autant le font sur la toile.

La loi a pour "objectif inavoué" de faire "disparaître la prostitution des rues", "la plus visible", pratiquée majoritairement par des étrangères, "sous couvert de les protéger", dénonce Flo. "Mais les gens vont continuer à s'échanger leurs numéros de téléphone pour des prestations sexuelles tarifées. C'est impossible de les en empêcher".

 

À LIRE AUSSI

Image
Une prostituée.
Prostitution : la pénalisation des clients en passe d'être adoptée par les députés
La pénalisation des clients de prostituées, mesure phare de la proposition de loi socialiste renforçant la lutte contre la prostitution, sera adoptée définitivement ce...
06 avril 2016 - 11:57
Politique
Image
Une prostituée.
Prostitution : le Sénat toujours pas d'accord pour pénaliser les clients
Après deux refus, le Sénat a encore une fois rejeté la proposition de loi socialiste sur la prostitution. Au cours du débat, les sénateurs ont rejeté des amendements s...
10 mars 2016 - 15:55
Politique
Image
L'affiche de l'exposition Splendeur et misère.
Musée d'Orsay : splendeurs et misères de la prostitution (DIAPORAMA)
Femmes de petite vertu, bordels glauques et salons aristocratiques du XIXe siècle sont à l'honneur au musée d'Orsay à Paris. Pour la première fois, une exposition d'ar...
29 septembre 2015 - 12:46
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.