Le Conseil constitutionnel censure l'activation à distance des caméras et micros des téléphones, mais autorise la géolocalisation

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 20 novembre 2023 - 18:15
Image
Conseil constitutionnel téléphones portables
Crédits
Ian Langsdon / AFP
Le Conseil constitutionnel ne valide qu'une moitié de l'article 6 de la loi d'orientation et de programmation du ministère de la Justice.
Ian Langsdon / AFP

FRANCE - Le 16 novembre, le Conseil constitutionnel a censuré l’activation à distance et en temps réel de la caméra et du micro du téléphone portable d’une personne soupçonnée d’être l’auteur d’un crime ou d’un délit puni d’au moins cinq années d’emprisonnement. Le Conseil autorise toutefois la géolocalisation. 

Le Conseil constitutionnel s’est prononcé sur la loi d’orientation et de programmation 2023-2027 du ministère de la Justice, dont il avait été saisi par plus de 60 députés. A l’initiative du ministre Dupond-Moretti, l’article 6 de cette loi suggérait que n’importe quelle personne, soupçonnée d’être l’auteur d’un crime ou d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement, puisse être géolocalisée, enregistrée et photographiée, en temps réel, par le biais de son propre téléphone portable.  

Autorisation de la géolocalisation 

Pour motiver sa décision, le Conseil précise d’abord que le Code de procédure pénale autorise déjà la géolocalisation d’une personne, de tout objet lui appartenant, ou de son véhicule, sans son consentement, dans le cadre d’une enquête ou d’une instruction relative à un crime ou à un délit puni d’une peine d’au moins trois ans d’emprisonnement.

Il rappelle également que l’activation à distance d’un appareil électronique à des fins de géolocalisation ne pourrait être autorisée que par le juge des libertés et de la détention, à la requête du procureur de la République, ou par le juge d’instruction, et uniquement lorsque les nécessités de l’enquête ou de l’instruction l’exigent. 

Enfin, que cette géolocalisation ne doit pas concerner les appareils électroniques utilisés par un membre du Parlement, un magistrat, un avocat, un journaliste, un commissaire de justice ou un médecin. 

Il admet donc que cette partie de l’article 6 de la loi ne constitue pas une atteinte au droit au respect de la vie privée. 

Censure de l’activation de la caméra et du micro 

En revanche, le Conseil a jugé que l’activation à distance et en temps réel de la caméra et du micro des téléphones portables “est de nature à porter une atteinte particulièrement importante au droit au respect de la vie privée”.

Selon lui, ce dispositif “permet l’enregistrement, dans tout lieu où l’appareil connecté détenu par une personne privée peut se trouver, y compris des lieux d’habitation, de paroles et d’images concernant aussi bien les personnes visées par les investigations que des tiers”.

Plus haut dans sa décision, le Conseil rappelle qu’il est déjà permis de mettre en place des dispositifs techniques ayant pour objet “la sonorisation et la captation d’images dans des lieux ou véhicules privés ou publics” dans le cadre d’une enquête ou d’une instruction relative à l’une des infractions relevant de la délinquance ou de la criminalité organisées.

À LIRE AUSSI

Image
Dupont-Moretti CJR
Éric Dupond-Moretti se paie les juges  !
EDITO - “Il a franchi un pas qu'il n'aurait jamais dû franchir” C'est avec ces mots que, mercredi 15 novembre 2023, Rémy Heitz, procureur général près la Cour de cass...
17 novembre 2023 - 11:45
Opinions
Image
Éric Dupond-Moretti, à l'Elysée le 14 juin 2022
L'Assemblée adopte le projet de loi Dupond-Moretti pour les moyens de la Justice
DÉPÊCHE — Plus de places en prison, des délais plus courts, une "surveillance généralisée"... L'Assemblée nationale a largement adopté le projet de loi d'augmentation ...
18 juillet 2023 - 19:20
Politique
Image
Laurent Fabius
Fabius : d’un impôt très familial au “responsable mais pas coupable”, 40 ans d'une carrière entachée de quelques couacs aux couleurs pourpres
PORTRAIT CRACHE - Laurent Fabius en politique, c’est successivement député, maire, directeur de cabinet de François Mitterrand, ministre, plus jeune Premier ministre d...
11 novembre 2023 - 12:45
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.