Loi Travail : Hollande ne veut pas d'un "pays de précarité" mais d'un pays en "mouvement"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 04 avril 2016 - 15:38
Image
François Hollande lors de ses voeux aux armées.
Crédits
©Damein Meyer/AFP
"Ce que je veux pour la France, ce n'est pas un pays de précarité où on viendrait abandonner nos règles sociales mais un pays capable de faire les mouvements", a déclaré François Hollande.
©Damein Meyer/AFP
François Hollande a une nouvelle fois défendu ce lundi le projet de réforme du code du travail, taxé par ses nombreux détracteurs de précariser l'emploi. Selon le président de la République, ce texte sera au contraire "un progrès pour lutter contre la précarité" et favoriser le dialogue social.

François Hollande s'est fait ce lundi 4 l'avocat de la future loi Travail, assurant qu'il ne voulait pas d'un "pays de précarité" mais d'un pays en "mouvement", interrogé sur la poursuite de la mobilisation contre ce projet de loi.

"Ce que je veux pour la France, ce n'est pas un pays de précarité où on viendrait abandonner nos règles sociales mais un pays capable de faire les mouvements, parce qu'il y a aussi du mouvement à donner pour être au rendez-vous de son avenir", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse.

François Hollande s'exprimait lors d'une visite de Netatmo, une start-up de Boulogne-Billancourt, qui fabrique des objets connectés (stations météo, caméras de surveillance, thermostats...) et a connu une très forte croissance ces dernières années.

Selon François Hollande, la loi Travail "sera un progrès pour lutter contre la précarité, pour permettre que les entreprises, par le dialogue social, puissent avancer, un progrès pour l'embauche de jeunes et notamment en CDI, un progrès pour la formation à travers le compte personnel d'activité".

"Il y a toujours des inquiétudes chaque fois qu'il y a un texte en discussion et notamment sur des enjeux aussi essentiels que le travail", a-t-il observé, enchaînant : "Il y a toujours des mobilisations qui peuvent à un moment apparaître dans des forme parfois nouvelles". Mais, "ce qui compte c'est de les entendre et de pouvoir donner les réponses et donner d'abord l'information", a-t-il encore souligné.

La dernière journée de mobilisation contre le projet de loi Travail a réuni jeudi entre 390.000 (autorités) et 1,2 million (organisateurs) de personnes. En signe de protestation, des centaines de personnes ont également occupé la place de la République dans la nuit de dimanche à lundi, pour la quatrième nuit consécutive, répondant à un mot d'ordre du mouvement "Nuit Debout".

 

À LIRE AUSSI

Image
Myriam El Khomri
Loi Travail : après les manifestations, El Khomri affirme "rester à l'écoute"
Alors que Manuel Valls s'est dit prêt à regarder les propositions des jeunes au lendemain des manifestations contre la loi Travail, Myriam El Khomri, elle, a affirmé q...
01 avril 2016 - 17:32
Politique
Image
Cortège contre la loi travail manifestation Paris
Loi Travail : face à la colère de la rue, l'exécutif promet des amendements
Après une mobilisation réussie, jeudi, contre la loi Travail, l'exécutif ouvre la porte à de nouveaux aménagements du texte qui doit être prochainement examiné à l'Ass...
01 avril 2016 - 15:47
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.