Loi Travail: après les manifestations, El Khomri affirme "rester à l'écoute"

Loi Travail: après les manifestations, El Khomri affirme "rester à l'écoute"

Publié le 01/04/2016 à 15:32 - Mise à jour à 15:33
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que Manuel Valls s'est dit prêt à regarder les propositions des jeunes au lendemain des manifestations contre la loi Travail, Myriam El Khomri, elle, a affirmé qu'elle reste "à l'écoute" des inquiétudes des jeunes. "La manifestation était significative et en hausse par rapport aux précédents mouvements", a-t-elle notamment déclaré.

La ministre du Travail Myriam El Khomri a dit ce vendredi 1er avril "rester à l'écoute" des inquiétudes des jeunes et des salariés, qui ont été nombreux à défiler la veille contre sa loi Travail. "La manifestation d'hier (jeudi) était significative et en hausse par rapport aux précédents mouvements (...) Ces inquiétudes s'expriment bien évidemment; il faut rester à l'écoute", a souligné la ministre, en marge d'un déplacement à Décines, près de Lyon, sur le thème de la santé au travail.

"Ce projet de loi ne livre pas le salarié dans la gueule du loup patronal, comme certains entendent le dire, c'est une nouvelle forme de régulation", a-t-elle toutefois souligné. "Néanmoins, il faut quand même noter avec rigueur que, dans ce mouvement de manifestations, il y avait plusieurs autres revendications (...) et qu'il n'y avait pas d'unité du front syndical", a ensuite estimé Myriam El Khomri avant de condamner les débordements en marge des manifestations.

"Le droit de manifester, ce n'est pas le droit de casser, ce n'est pas le droit d’agresser. J’apporte bien sûr mon soutien aux forces de l'ordre qui ont été visées dans ce cadre-là et, comme l’a dit aussi le ministre de l’Intérieur, les forces de l'ordre, qui sont très demandées, doivent aussi rester exemplaires. C’est important et donc il faut que ces manifestations se déroulent dans un climat apaisé", a-t-elle conclu.

Près de 390.000 personnes ont manifesté jeudi en France contre le projet de loi Travail, dont 26.000 à 28.000 à Paris, selon des sources officielles. Il y a eu 233 rassemblements ou défilés à Paris et en province, ces derniers regroupant 362.000 personnes. Pour les organisateurs, 1,2 million de personnes, dont 200.000 jeunes, ont manifesté dans toute la France. Lors de la précédente journée de protestation, le 9 mars, les autorités n'avaient compté que 224.000 manifestants.

Selon la ministre, les syndicats dits "réformistes" ont souligné, lors de leur audition à l'Assemblée nationale, "les avancées qu'apporte ce texte en termes de négociations collectives et les avancées autour du compte personnel d'activité, même s'ils attendent des améliorations".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Il faut rester à l'écoute", a-t-elle déclaré.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-